398781_391308127576972_1694203088_n

Le rap français et la zoophilie

Les textes de rappeurs français sont souvent très imagés. Ainsi, pour clamer tout leur amour envers les gentes dames, beaucoup d'entre eux aiment les comparer à des chiennes :

Sadik Asken : "A force de niquer des chiennes, j'vais plus au medecin mais chez le véto."

Orelsan : "Je vénère les femmes à tête de chienne, comme les Égyptiens."

Seth Gueko : "Donne du viagra à ton pitt, pucelle, si tu veux qu'on te baise comme une chienne."

Exs : "T'étais une reine, mais ma bite ma dit que t'étais une chienne."

D'autres sont plus exotiques et s'en prennent à des espèces moins classiques :

Booba : "Si tu me vois enculer ta dinde, ne crois pas que je fête Noël."

Nessbeal : "Sheitan city, j'baise des femelles babouins."

D'autres enfin préfèrent apposer une réflexion plus large sur la zoophilie :

Despo Rutti : "J'dirais à ma belle-mère raciste qui me traite de singe : "qu'est ce qui est pire, être agile ou avoir accouché d'une fille zoophile ?""

Dams Daniels : "Pendant que les zoophiles jouent à saute-mouton, le rap français se la raconte en Louis Vuitton."

Et puis, il y a l'Empereur :

Alkpote : "On va te fister le cul avec le museau d'un labrador."

Voila, pardon à tous ceux qui ont lu cet article.



  • 5 thoughts on “Le rap français et la zoophilie

    1. Quoi ? Un article sur le rap fr et la zoophilie sans même inclure la fameuse pochette du maxi "Dans ma niche" du CSRD ? Mais quelle faute de goût ! Quel manque de rigueur journalistique ! 😛

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *