gangsters carré

Les 100 plus grands gangsters de l'histoire du cinéma


83. Sonny Wortzik (Alfred James Pacino, Un après-midi de chien) : Le personnage le plus ambigu de cette liste. Simple braqueur maladroit au début du film, Sonny dévoile peu à peu sa véritable personnalité et ses motivations réelles : il braque en fait pour pouvoir payer une opération de changement de sexe à son amant.

Sonny Wortzik est l'un des premiers personnages homosexuels du cinéma, interprété par un Pacino habité et absolument grandiose. Embarqué dans une situation qui finit par le dépassé complètement, il attire d'abord la sympathie, puis la pitié. Grande gueule, un peu benêt, un peu loser aussi, il provoque des réactions totalement contraires : la haine de la police, l'incompréhension de sa femme et de ses parents, le soutien du public.

L'histoire de Sonny Wortzik est inspirée d'une histoire vraie, celle de John Wojtowicz, qui, contrairement à Sonny dans le film, n'a pas été abattu par la police, et a même reçu en échange des droits d'adaptation de cet évènement, 7500 dollars et 1% des bénéfices du film.

8 thoughts on “Les 100 plus grands gangsters de l'histoire du cinéma

  1. Bon là je suis au taf du coup je ne peux pas trop me permettre de pousser la lecture et m'en suis donc tenu à l'intro... qui me donne envie de de couper mon logiciel de compta et de me plonger dans ce top 100, mais je craints que cela fasse naitre certaines pulsions redoutables et fort peu appropriées au milieu du travail... 😀
    Je serais donc raisonnable, une fois n'est pas coutume, et remettrais ça à ce soir...
    Suite du comm à venir donc 😉

    Mais je peux déjà te donner un très bon retour sur le site, attractif, fun ( ce mot est horrible mais je viens de me lever et ne trouve pas mieux 😀 )et visiblement très bien structuré!!

    Keep on writtin!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *