gangsters carré

Les 100 plus grands gangsters de l'histoire du cinéma


60. Vincent Mancini (Andy Garcia, Le Parrain III) : Fils illégitime de Santino Corleone, Vincent hérite du caractère sanguin de son géniteur. Très ambitieux, téméraire, mais fidèle à Michael Corleone, il semble dès le début être le seul à avoir les épaules nécessaires pour prendre sa succession à la tête de l'empire.

Appuyé par Connie, il arrivera à ses fins, non sans devoir faire quelques sacrifices : il est notamment contraint de renoncer à son amour pour Marie, chose qu'il accepte finalement sans trop sourciller.

Un quatrième film Le Parrain, avec Vincent en personnage principal, a longtemps été évoqué : dans le script mis en projet par Mario Puzo et Francis Ford Coppola, il aurait dérogé à la règle familiale et serait devenu un caïd de la drogue. Sa fin aurait été similaire à celle de Pablo Escobar, abattu par un commando policier.

Leonardo Di Caprio, Ray Liotta et Luis Gùzman avaient été approchés pour des rôles. L'idée est finalement abandonnée en 1999, à la mort de Mario Puzo.

8 thoughts on “Les 100 plus grands gangsters de l'histoire du cinéma

  1. Bon là je suis au taf du coup je ne peux pas trop me permettre de pousser la lecture et m'en suis donc tenu à l'intro... qui me donne envie de de couper mon logiciel de compta et de me plonger dans ce top 100, mais je craints que cela fasse naitre certaines pulsions redoutables et fort peu appropriées au milieu du travail... 😀
    Je serais donc raisonnable, une fois n'est pas coutume, et remettrais ça à ce soir...
    Suite du comm à venir donc 😉

    Mais je peux déjà te donner un très bon retour sur le site, attractif, fun ( ce mot est horrible mais je viens de me lever et ne trouve pas mieux 😀 )et visiblement très bien structuré!!

    Keep on writtin!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *