gangsters carré

Les 100 plus grands gangsters de l'histoire du cinéma


55. Johnny "Johnny Boy" Soprano (Joseph Siravo, The Sopranos) : Ce qui ressort de la personnalité de Johnny Boy au bout de six saisons, c'est qu'il n'est certainement pas la légende souvent évoquée  par ceux qui l'ont côtoyé (Paulie, Junior, Tony lors de ses séances de psy). Se servant notamment de ses enfants comme couverture pour ses activités criminelles, Johnny pouvait être cruel en affaires (on le voit notamment couper le doigt d'un mauvais payeur), trompait sa femme, et semblait penser plus à son bien-être qu'à celui de ses proches.

Il met le pied à l'étrier de Tony, qui prend sa place en tant que caporegime à sa mort.



  • 8 thoughts on “Les 100 plus grands gangsters de l'histoire du cinéma

    1. Bon là je suis au taf du coup je ne peux pas trop me permettre de pousser la lecture et m'en suis donc tenu à l'intro... qui me donne envie de de couper mon logiciel de compta et de me plonger dans ce top 100, mais je craints que cela fasse naitre certaines pulsions redoutables et fort peu appropriées au milieu du travail... 😀
      Je serais donc raisonnable, une fois n'est pas coutume, et remettrais ça à ce soir...
      Suite du comm à venir donc 😉

      Mais je peux déjà te donner un très bon retour sur le site, attractif, fun ( ce mot est horrible mais je viens de me lever et ne trouve pas mieux 😀 )et visiblement très bien structuré!!

      Keep on writtin!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *