gangsters carré

Les 100 plus grands gangsters de l'histoire du cinéma


24. Bodie Broadus (J.D Williams, The Wire) : Street-soldat, Bodie est LE vrai bonhomme des rues de Baltimore : ultra-fidèle à son équipe, fier, courageux et respecté par les dealers pour son efficacité et son expérience (malgré son jeune âge).

Allant jusqu'à tuer son meilleur ami pour prouver son appartenance au clan Barksdale, il restera jusqu'au bout accroché à son corner, évoluant peu à peu dans la hiérarchie suite aux divers arrestations et meurtres. Trop droit pour arriver en haut de l'échelle, il termine malheureusement sa carrière à vingt ans seulement.

La fin de l'histoire de Bodie magnifie le personnage : seul face à Chris, Snoop et O-Dog, refusant de fuir la mort, quasi-héroïque dans une scène possiblement inspirée par Scarface. Debout, arme à la main, provoquant ses agresseurs malgré l'implacabilité de la suite des événements. Ghetto soldier.

8 thoughts on “Les 100 plus grands gangsters de l'histoire du cinéma

  1. Bon là je suis au taf du coup je ne peux pas trop me permettre de pousser la lecture et m'en suis donc tenu à l'intro... qui me donne envie de de couper mon logiciel de compta et de me plonger dans ce top 100, mais je craints que cela fasse naitre certaines pulsions redoutables et fort peu appropriées au milieu du travail... 😀
    Je serais donc raisonnable, une fois n'est pas coutume, et remettrais ça à ce soir...
    Suite du comm à venir donc 😉

    Mais je peux déjà te donner un très bon retour sur le site, attractif, fun ( ce mot est horrible mais je viens de me lever et ne trouve pas mieux 😀 )et visiblement très bien structuré!!

    Keep on writtin!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *