gangsters carré

Les 100 plus grands gangsters de l'histoire du cinéma


20. Noodles Aaronson (Robert De Niro, Il était une fois en Amérique) : Un personnage énigmatique, dont on ne sait pas si la vie montrée à l'écran est réellement vécue, ou juste fantasmée sous l'effet des vapeurs d'opium. Bon, en fait si, on le sait, puisque Sergio Leone déclarera à ce sujet : "en ce qui me concerne, Noodles n'est jamais sorti de 1930. Il rêve tout. Tout le film est le rêve d'opium de Noodles à travers lequel je rêve les fantômes du cinéma et du mythe américains" (_source : wikipedia)

La personnalité complexe de Noodles se construit au fil des décennies, dans un film contemplatif qui semble figé dans le temps. Le sentiment principal qu'il nous laisse est plutôt mitigé : on a d'ailleurs pas mal hésité avant d'intégrer Noodles dans ce classement. La raison est simple : Noodles est un enfoiré de violeur. Et chez Captcha Mag, on aime pas les enfoirés de violeurs. On rétablirait même volontiers le bucher et les chambres de torture pour eux (le reste de l'équipe de Captcha tient à préciser que cette opinion est celle de Genono, et que cette opinion n'engage que sa responsabilité à lui). Il figure finalement ici, uniquement parce qu'il est un personnage de fiction, qu'il est le protagoniste principal de l'un des plus grands films de l'histoire du cinéma, tous genres confondus, et que l'interprétation de Robert De Niro est magistrale.

Noodles est un perdant, sur absolument toute la ligne : il perd son meilleur ami à cause d'une trahison, l'amour de sa vie après l'avoir violé, son argent lorsque que la prohibition s'arrête ... même sa vie n'est que rêvée. Tout n'est que déception. Loser en plus d'être un enfoiré de violeur.

La personnalité (et pas l'histoire) de Noodles Aaronson est partiellement inspirée par celle de Meyer Lansky (1902-1983), l'un des mafieux les plus importants de l'histoire.



  • 8 thoughts on “Les 100 plus grands gangsters de l'histoire du cinéma

    1. Bon là je suis au taf du coup je ne peux pas trop me permettre de pousser la lecture et m'en suis donc tenu à l'intro... qui me donne envie de de couper mon logiciel de compta et de me plonger dans ce top 100, mais je craints que cela fasse naitre certaines pulsions redoutables et fort peu appropriées au milieu du travail... 😀
      Je serais donc raisonnable, une fois n'est pas coutume, et remettrais ça à ce soir...
      Suite du comm à venir donc 😉

      Mais je peux déjà te donner un très bon retour sur le site, attractif, fun ( ce mot est horrible mais je viens de me lever et ne trouve pas mieux 😀 )et visiblement très bien structuré!!

      Keep on writtin!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *