gangsters carré

Les 100 plus grands gangsters de l'histoire du cinéma

17. Ryan O'Reilly (Dean Winters, Oz) : Le vrai boss de Emerald City, c'est lui. L'un des rares prisonniers à survivre sans l'appui d'un groupe s'impose à la longue grâce à ses talents de manipulateur. Les seules erreurs qu'il commette sont dues à l'aveuglement que provoque chez lui l'amour qu'il porte au docteur Nathan, des erreurs qui lui couteront très cher (l’incarcération puis la condamnation à mort de son frère handicapé mental, le viol du docteur).

Son génie tient dans le fait qu'il parvienne à ne quasiment jamais se mouiller directement dans les différentes intrigues, dont personne ne se doute qu'il est l'instigateur : il s'arrange toujours pour faire tuer ses ennemis par quelqu'un d'autre, pour échanger des services contre d'autres, ou pour se rendre indispensable aux yeux des principaux leaders de la prison.

Le personnage de Ryan O'Reilly est en partie inspiré par celui de Iago (Othello, Shakespeare), lui aussi reconnu pour son machiavélisme.



  • 8 thoughts on “Les 100 plus grands gangsters de l'histoire du cinéma

    1. Bon là je suis au taf du coup je ne peux pas trop me permettre de pousser la lecture et m'en suis donc tenu à l'intro... qui me donne envie de de couper mon logiciel de compta et de me plonger dans ce top 100, mais je craints que cela fasse naitre certaines pulsions redoutables et fort peu appropriées au milieu du travail... 😀
      Je serais donc raisonnable, une fois n'est pas coutume, et remettrais ça à ce soir...
      Suite du comm à venir donc 😉

      Mais je peux déjà te donner un très bon retour sur le site, attractif, fun ( ce mot est horrible mais je viens de me lever et ne trouve pas mieux 😀 )et visiblement très bien structuré!!

      Keep on writtin!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *