gangsters carré

Les 100 plus grands gangsters de l'histoire du cinéma


12. Tête de brique (Alan Ford, Snatch) : Tête de brique, l'usine à punchlines.

Tête de brique, c'est un bookmaker, un mec qui prend les paris. Il prend les paris, mais pas les risques : ses combats de boxe (ou de chiens) clandestins sont arrangés, évidemment. Un faciès flippant, à mi-chemin entre Jean-Marie Le Pen et Cameron Alexander (American History X), un sens de la répartie et de la rhétorique par l'intimidation trop parfaits pour être vrais. Et puis aussi, une armée de porcs.

8 thoughts on “Les 100 plus grands gangsters de l'histoire du cinéma

  1. Bon là je suis au taf du coup je ne peux pas trop me permettre de pousser la lecture et m'en suis donc tenu à l'intro... qui me donne envie de de couper mon logiciel de compta et de me plonger dans ce top 100, mais je craints que cela fasse naitre certaines pulsions redoutables et fort peu appropriées au milieu du travail... 😀
    Je serais donc raisonnable, une fois n'est pas coutume, et remettrais ça à ce soir...
    Suite du comm à venir donc 😉

    Mais je peux déjà te donner un très bon retour sur le site, attractif, fun ( ce mot est horrible mais je viens de me lever et ne trouve pas mieux 😀 )et visiblement très bien structuré!!

    Keep on writtin!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *