gangsters carré

Les 100 plus grands gangsters de l'histoire du cinéma


10. Santino "Sonny" Corleone (James Caan, Le Parrain) : Tout simplement celui qui était appelé à prendre la succession de Vito à la tête de l'organisation. Barzini en décida autrement.

Plus nerveux et colérique que son père, moins mesuré, moins réfléchi aussi. Avec un petit effort d'imagination, on imagine volontiers l'avenir qu'aurait eu la famille Corleone, avec Santino à sa tête : une chose est sûre, le sang aurait beaucoup coulé. Mais Sonny n'est pas seulement une tête brulée : c'est également un homme aimant, prêt à tout pour protéger les siens (sa soeur, son père, son frère adoptif). Très aimant même, puisqu'il ira jusqu'à mettre sa maitresse enceinte.

Dans le roman de Mario Puzo, Sonny est d'ailleurs réputé pour les dimensions au dessus de la normale de son sexe, une prostituée lui demandant même le double du tarif normal en voyant ce à quoi elle allait être confrontée (sic).

Pour la petite info, Robert De Niro avait également postulé pour le rôle.



  • 8 thoughts on “Les 100 plus grands gangsters de l'histoire du cinéma

    1. Bon là je suis au taf du coup je ne peux pas trop me permettre de pousser la lecture et m'en suis donc tenu à l'intro... qui me donne envie de de couper mon logiciel de compta et de me plonger dans ce top 100, mais je craints que cela fasse naitre certaines pulsions redoutables et fort peu appropriées au milieu du travail... 😀
      Je serais donc raisonnable, une fois n'est pas coutume, et remettrais ça à ce soir...
      Suite du comm à venir donc 😉

      Mais je peux déjà te donner un très bon retour sur le site, attractif, fun ( ce mot est horrible mais je viens de me lever et ne trouve pas mieux 😀 )et visiblement très bien structuré!!

      Keep on writtin!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *