Lino-Radio-Bitume-2012-Fr-H5N11

Lino - Radio Bitume

En 1994, il y a eu Illmatic. En 2012, il y a Radio Bitume. Chronique du meilleur CD de tous les temps. Au sens propre comme au défiguré.

T'es pas équipé pour. T'es un vagin avec des envies de viols.

Étrange rap français. Lundi 7 mai 2012, déboule sur le net un projet de Lino intitulé "Radio Bitume". Aucune info, aucune promo, aucune annonce de sortie.

Lundi 8 mai. Lino apparait en interview :

Il invalide le projet, appelle au boycott de son propre skeud. Lui-même n'était pas au courant de la sortie de son projet. Un projet pas terminé, puisque pas mixé, composé de "chutes de studio" et de titres extrais de compilations. Le tout, avec une pochette illustrée d'une photo datant de 2005.

Ça manque de couilles comme dans un porno lesbien

Au premier abord, on se dit que le rap français ne changera décidément jamais, qu'on connaitra indéfiniment ces histoires d'albums publiés sans l'accord de l'artiste, de contrats non-honorés, de procès aux producteurs et maisons de disques. On ne s’étonne plus si le rap fait moins d'oseille qu'une pute amoureuse.

J'veux un hot d'or parce que je joue très mal mais que j'vous baise bien

Et puis, une réflexion revient en pleine gueule : un skeud non mixé, composé d'extraits mis bouts-à-bouts, non-validé par l'artiste, met à l'amende 99% des projets sortis depuis 10 ans. Monsieur Bors', sept ans après sa dernière sortie officielle, se pose en patron absolu. Le mec est vingt étages au-dessus, il met le game à des années-lumière. Et à en juger par sa réaction, ce n'était même pas volontaire. On connaissait l'homicide involontaire. Lino invente le viol involontaire. Que les MC's aillent s'accroupir sous la douche en se badigeonnant l'anus de pommade. Ou, dit plus simplement : " Je suis ventriloque. Tu chantes mes textes avec mon bras dans le cul ».

Cherche pas l'amour dans le boul' d'une escort-girl

Alors, on est désolé pour Lino si cette sortie n'était pas prévue, s'il appelle au boycott. Même avec un couteau sous la gorge, on ne pourrait pas ne pas écouter cette boucherie. Même si boucherie n'est peut-être pas le terme approprié : "Je suis le chaînon manquant entre le chirurgien et le boucher». Des punchlines de ce niveau, on pourrait en citer tellement que tous les serveurs de megaupload ne suffiraient pas à les stocker. Et c'est principalement ce qui frappe à l'écoute des 15 pistes. L'effet est celui d'un passage à tabac. Un uppercut par mesure : plus de punchlines en un seul morceau qu'en un album complet de Booba.

J'sortirai pas le rap game du coma avec une bise, c'est comme menacer une nymphomane avec une bite

Musicalement, on est aussi bien dans le sobre que dans le génial. Les samples vont de Rihanna aux Affranchis, de l'Ile aux enfants à Demain c'est loin. On passe même par Les Choristes. On reconnait le génie quand Lino s'attèle à traiter des thèmes déjà vus et revus (le portrait chinois, l'énumération des gangsters, l'hommage aux références hip-hop) en le faisant comme personne, et surtout en nous mettant une claque par mesure. A l'image d'un Despo Rutti, le style est indéfinissable : on est aussi bien dans le conscient que dans l'égotrip, dans le poli que dans le brut. La violence est partout, la vulgarité nulle part. Lino, c'est un AK47 qui crache de la poésie.

Difficile de faire l'oeil du tigre avec de l'Eyeliner

Cette simplicité dans les phases, c'est ce qui fait la force supplémentaire d'un mec qui n'a plus rien à prouver. "Les casiers vierges accouchent de lourdes peines.» : c'est tellement simple, putain. Mais pourquoi personne ne l'avait posé avant ? "On aime la France, on lance des émeutes pour déclarer nos flammes» : n'importe quel rappeur aurait pu faire cette comparaison. Et pourtant, il a fallu attendre 2012 et la sortie imprévue d'un skeud bâclé pour l'entendre.

Si je prétends baiser certains rappeurs, c'est de l'inceste

On pourrait s'étendre pendant vingt pages sur ce qui fait de Radio Bitume la meilleure sortie rap depuis Illmatic en 1994, mais tout le monde a compris. Teobaldo en premier, lorsqu'il posait, ce lundi 7 mai, une question qu'il savait sans réponse : "Ils se demandent qui est le Tupac frinçais. Moi je me demande qui est le Lino américain.»

 

 

 

 



  • 4 thoughts on “Lino - Radio Bitume

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *