breaking-bad-saison-5

Breaking Bad : quelle fin pour Walter White ?

Réussissant l'exploit d'être meilleure de saison en saison, Breaking Bad s'impose inexorablement comme l'une des toutes meilleures séries de l'histoire de la télévision. Le personnage principal, Walter White (magistralement interprété par Bryan Cranston et ses trois Emmy Awards consécutifs), après avoir affronté un cancer, la DEA, et des tueurs mandatés par des trafiquants de drogue, semble plus fort et plus intouchable que jamais. Mais la série s'arrête dans quelques épisodes, et on doute qu'un univers aussi sombre que celui de Breaking Bad puisse se conclure sur un happy end. Alors, quelle fin pour Walter White?

! ATTENTION AUX SPOILERS ! Article écrit après l'épisode 7 de la saison 5 ! ATTENTION AUX SPOILERS !

Emporté par le cancer

Une mort presque trop logique. Point de départ de la série, et du virage énorme pris dans sa vie, l'annonce du cancer de Walter laissait dès le départ une énorme porte ouverte aux scénaristes : selon le nombre de saisons, et la tournure qu'allait prendre la série, celui-ci pouvait surmonter cette épreuve, comme mourir subitement. Souhaité par sa femme, un retour soudain de la maladie pourrait se présenter lors des derniers épisodes de la série. Il pourrait dans ce cas emporter avec lui le secret autour de ses activités illégales, et laisser les rênes de son empire à Jessy.

Le suicide

Seizième et dernier épisode de la saison 5 : pris dans une vague de violence incontrôlable, après avoir tué Mike, Hank, son nouvel assistant Todd, et tenté d'assassiner Jessy, Walt s'en prend à sa propre femme, qui menace de tout révéler à la police, quitte à être condamnée elle aussi pour complicité et blanchiment d'argent . Elle réussit à s'enfuir, laissant l'ex-professeur de chimie seul face à lui-même : seul, ayant perdu famille et amis, rattrapé par la justice, et dans l'incertitude sur sa santé, il décide d'en finir par lui-même. N'arrivant pas à appuyer sur la détente, il se concocte un petit cocktail de la mort, et s'endort paisiblement à tout jamais.

Tué par sa femme

Ce n'est plus un mystère depuis quelques épisodes : Skyler ne souhaite plus qu'une seule chose, voir son mari disparaitre, d'un cancer ou d'autre chose. Suite à une violente dispute, au sujet des enfants, ou des activités de Walt, elle finit par lui tirer une balle dans la tête.

Une retraite paisible

Tout au long de la saison, on suit Walt, qui s'engraisse financièrement d'épisode en épisode, jusqu'à faire passer Pablo Escobar pour un petit dealer de coin de rue. Arrivé au sommet de sa gloire criminelle, mais menacé de toutes parts (concurrence, police ...), il prend alors la décision la plus sage de sa vie : s'arrêter là, et partir avec son magot. Comme Marlon Brando, il achète une île dans le Pacifique, et y coule des jours paisibles, loin de la méthamphétamine, des stups et des camés.

Une retraite miteuse

Ne parvenant pas à faire prospérer seul son affaire, Walt, se retrouve ruiné. Cerné par les soupçons de son beau-frère, il accepte le marché que ce dernier lui propose : tout arrêter, reprendre sa vie normale, mais aussi fournir quelques pistes sur ses complices, en échange de quoi il ne sera pas poursuivi par la justice. L'ex-Heisenberg se range alors et retourne à son existence de plouc, à l'image d'un Ray Liotta dans Goodfellas.

Tué par un concurrent

C'est le genre de risque que l'on prend, dans ce genre de business. Après avoir affronté Tuco et Gus, Walter tombe cette fois sur plus fort que lui. Dans une embuscade digne de celle de Sonny Corleone sur l'autoroute, il finit par s'écrouler sous les balles.

En prison

Le super-agent Hank a de l'intuition : après être passé à deux doigts de coincer Gustavo Frings, puis Mike Ehrmantraut, il ne loupe pas le coche avec Heisenberg. Se sachant condamné, et souhaitant préserver Jessy, Walt prend toute la responsabilité des actes criminels commis, y compris le meurtre de Gale Boetticher. Il écope de trente ans de réclusion. Possibilité de cross-over avec d'autres séries sur le thème de la prison : Oz pour rester dans l'univers sombre du personnage, ou Prison Break pour le voir mettre en place un extraordinaire plan d'évasion.

Une fin à la Tony Soprano

Dernière scène du dernier épisode de la série : un restaurant, un repas en famille, un Walter Junior qui galère à sa garer. Des personnages inquiétants qui entrent et sortent, une ambiance un peu parano. Walter Junior qui finit par ouvrir la porte du resto, un écran noir. Fin.

Un Walter gagnant

Walter a éliminé tous ses concurrents, possède un empire énorme, a su corrompre les bonnes personnes pour ne plus être ennuyé par la justice ... Il est LE boss. Il vit dans un palace, brasse des millions d'euros, a des centaines d'employés. La série se termine sur le visage satisfait d'un Walt inquiétant : "I won".

Un combo des différentes hypothèses

Tué par un concurrent en prison, emporté par le cancer pendant une retraite paisible, suicide pendant une retraite miteuse, voire même tué par sa femme qui est devenu un concurrent en prison.

One thought on “Breaking Bad : quelle fin pour Walter White ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *