islamophobie

Ira-t-on jusqu'à interdire l'Islam ?

Onze ans après la chute du World Trade Center, l'islam fait plus peur que jamais. Au centre de toutes les attentions des politiques et des médias, le climat islamophobe s'installe dangereusement et durablement dans les consciences et dans les opinions. Jusqu'où ira-t-on ?

Depuis 2001, les choses se font progressivement : renforcement des contrôles dans les aéroports pour les barbus, interdiction du voile à l'école, pénalisation du port du voile intégral dans la rue, puis interdiction de porter des robes longues.

Dix années de mise en bouche, dix années au cours desquelles le musulman est régulièrement au centre de l'actualité sans véritables raisons, où la question de l'islam est parfaitement utilisée pour occuper la place publique en lieu et place des véritables problèmes sociaux et autres scandales potentiels : pourquoi parler du chômage quand on peut parler du halal ? Pourquoi discuter des liens Sarkozy-Khadafi quand on peut créer une polémique énorme sur le voile ?

"Je suis content de tout ce qui s'est passé. Maintenant, on peut envisager l'avenir entre la Libye et la France." Nicolas Sarkozy, juillet 2007

Une décennie après l'effondrement du World Trade Center, après un travail préliminaire efficace, les esprits sont donc parfaitement formatés. On peut alors rentrer dans la phase 2 : la stigmatisation gratuite et systématique du musulman. De Jean-François Copé à Veronique Genest, les langues sont plus déliées que jamais. Cette même Véronique Genest qui affirme en toute quiétude, sur un plateau de télévision, qu'elle est islamophobe. Imaginons un instant qu'elle ait déclaré la même chose, en se déclarant antisémite ? Imaginez Copé dire que les licenciements chez EDF, c'est à cause du shabbat ?


La suite ? On finira par aller dans le sens de Marine Le Pen, quand elle déclare qu'elle souhaiterait voir le voile (et la kippa, reconnaissons-lui au moins le fait de n'exclure personne dans sa haine de l'autre) complètement interdit.  D'ailleurs, dans certains coins, c'est déjà le cas :

J'ai même peur que cette fameuse scène de "V for Vendetta", où, dans un futur pas si éloigné, posséder un exemplaire du Coran chez soi est passible d'emprisonnement, ne finisse par devenir réalité.La prochaine bataille d'un politicien (qu'il soit de droite comme de gauche) pourrait, je le crains, être de mettre en exergue certains versets en les désignant comme "anti-républicains", "contraires à la loi", "appelant à la haine" ...

Une phrase qui pourra vous sembler banale m'a particulièrement interpellé ce matin. JT de i-télé, reportage sur les interpellations de ces hommes suspectés d'avoir attaqué une boucherie kasher (à la grenade à plâtre, qui rappelons-le, est l'équivalent de la balle à blanc : inoffensif et sans danger). Au sujet de l'un d'eux : "ses voisins avaient remarqué que, depuis quelques temps, il portait des djellaba et s'était laissé poussé la barbe". Harry Roselmack m'avait déjà appris, il y a deux ans, que tout musulman un tant soit peu pratiquant était salafiste et fondamentaliste.

Aujourd'hui, grâce à i-télé, nous faisons un pas de plus vers la stigmatisation extrême du musulman : un terroriste est quelqu'un qui porte une barbe et une djellaba. Et en tant que musulman, et n'étant que peu adepte du rasoir, j'ai peur de sortir en djellaba. Je me dis qu'à n'importe quel moment, je peux finir en garde-à-vue, et à la Une des journaux. J'imagine déjà les gros titres : "Converti, il verse dans l'islam radical et possède plusieurs exemplaires du Coran chez lui." On m'inventera un passé de stagiaire dans un camp d'entrainement afghan. Le Petit Journal de Canal + ajoutera également que j'étais le fondateur d'un site faisant l'apologie de la pensée hitlérienne. Véronique Genest s'empressera de publier un tweet pour rappeler à tous que "l'islam et le nazisme c'est bonnet blanc et blanc bonnet". Charlie Hebdo, flairant le bon coup, publiera des caricatures du Prophète Muhammad (salla Allah ou'alayhi wa salam) avec une croix gammée sur le torse, façon American History X.

Finalement, 1933, ce n'est pas si loin que ça.

8 thoughts on “Ira-t-on jusqu'à interdire l'Islam ?

  1. la, tu as les partisants de la LDJ qui vont dire que les musulmans jouent les victimes encore une fois...lol

    non plus sérieusement tu as tout dit dans ton article. il est vrai que depuis 2001 l islam est utilisé pour provoquer la peur chez les personnes ignorantes, qui ne cherche pas à connaître la vérité et ne vois pas plus loin que ce qui leur ai dit et raconté dans les médias...

    tant que ses personnes n auront pas réfléchi avec leurs têtes rien ne changera. au contraire !

  2. Y a vraiment qq'un qui a dit ya qq jours que l'islam et le nazisme c'est pareil !! Un connard d'une association juive je crois (ou un mec du fn mais pas sur).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *