stonecoldfinger-210x342

Ah ouais c'est du catch des putains de castings : Stone Cold Steve Austin

Nouveau billet sur ce HS spécial catch qui a pour but de faire dire des punchlines de merde aux rappeurs trouver qui pourrait faire Killer Croc au cinéma ou à la télé.

STONE COLD STEVE AUSTIN


What ??!!

« Je peux te botter le cul chez moi ! Je peux te botter le cul chez toi ! Je peux te botter le cul chez n’importe qui présent dans cette salle ce soir !»

FUCK FEAR ! DRINK BEER !

Ok, Stone Cold fait moins d’1m90, c’est pas à proprement parler quelqu’un de grande taille. Mais d’une, ça reste une montagne de muscles, donc c’est walid. Et de 2, dans Expendables, t’as l’impression qu’il est vraiment grand (magie du ciné, ma gueule).
Et surtout, j’allais pas parler de catch sans parler de ce mec, y’avait juste pas moyen du tout, niquez vous.
Donc, Steve Austin, au cinéma, ça commence à peser un minimum. Au niveau de son jeu, c’est vrai qu’il est minimaliste ; néanmoins, intérioriser ne l’empêche pas de jouer relativement juste ce qu’on lui propose. Après, j’avoue, on lui propose beaucoup de rôles de gros bras qui cause pas trop.
Parait qu’il développe bien son côté connard dans la série Chuck, mais j’ai pas trop suivi cette série (je sais juste que la blonde porte très bien la mini jupe). À noter, cependant, qu’il est au centre de plusieurs sketchs écrits sur mesure pour lui et c’est vraiment des barres comme il parodie son personnage à l’extrême. C’est un peu sa marque de fabrique : le gars dit d’énormes conneries,volontairement, mais avec une gueule vraiment sérieuse. Il est marrant, en vrai, mais t’oserais jamais rire si t’étais seul en face de lui.
Et le Rattle Snake dans un ring ? Ça dit quoi ?
Ça dit que Stunning Steve donne le meilleur de lui et le meilleur de lui c’est vraiment pas de la merde. Capable et coupable de foutre tout un bordel dans chaque arène où il met les pieds et ses pieds il les fout surtout aux culs ! Puis il repartira sous une pluie de bière qu’il aura pris soin de provoquer lui même au préalable en éclatant des pack de 12 du haut de la 3ème corde, sans oublier d’en boire une grande partie, hein. Faut pas déconner. Il a un peu emprunté ça à un autre catcheur, le Sandman, mais qui s’en plaindra ? Il faisait aussi tellement de doigt d’honneur, que ce signe a été rebaptisé le Stone Cold Salute. Ça n’engage que moi mais je trouve aussi que quand il se prend des coups il fait de grands gestes très fluides et très légers.
C’est bien simple, quand les autres se font péta, ils en font des caisses comme un attaquant italien, mais lui on dirait Charlie Chaplin, Buster Keaton ou encore Harold Lloyd. Pourtant, cet ancien camionneur se voyait pas forcément superstar du catch, à la base, et Dieu sait que sa carrière aurait pu être brisée plus d’une fois. Et accessoirement sa vie…
Quand un mec normal reste quelques semaines à l’hosto puis plusieurs mois en convalescence après une grosse saloperie au rein, bah Steve Austin il va se péta le soir même.
Quand un mec normal se brise la nuque très salement, il est paralysé, possiblement à vie et ça c’est dans le cas où il meurt pas sur le cou(p).
Bah Steve Austin, lui, il a eu sa nuque brisée pendant un match face à Owen Hart (RIP) qui a mal tourné et Steve Austin il se relève dans les minutes qui suivent et s’en va en marchant. Bon ok, des arbitres l’aident un peu et il marche pas super droit. Mais merde, toi tu serais mort alors que lui il a quand même trouvé le moyen de se relever et de partir sans oublier de gagner le match (si si).
Parce que ce mec « is a tough son of a bitch ! » pour citer Mike Tyson. Ou « Un dur fils de la plage » pour citer Agius et Chéreau (commentateurs sur NT1 et RTL9, je crois).


Et maintenant, le passage que vous attendiez tous :
« Pourquoi dans l’épisode de Futurama sur le catch, y a des gens qui ont des pancartes « Bender 3 : 16″ ? »
Avant Bender, c’était Austin 3 : 16, tu t’en doutes. Lors d’un tournoi, Stone Cold se blesse donc on pense tous qu’il pourra pas faire le match d’après. Jake « The Snake » Roberts pense fatalement avoir gagné par forfait et cite un passage de la Bible. Saint Jean Chapitre 3, verset 16. Jean 3 : 16 donc. Bien sûr, c’est à ce moment là que t’entends la musique du Texas Rattlesnake (c’est bien foutu !). Austin déboule, pète la gueule au vieux Jaques ‘le serpent’ Robert et conclue en disant en gros :
« Arrêtes tes conneries. Parce que dans l’évangile selon Stone Cold Steve Austin, chapitre 3, verset 16, il est écrit que je vais te botter le cul ! Et ce sera le mot de la fin parce que Stone Cold te le dit, pis c’est tout !«

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *