alucard-ultimate

HELLSING ULTIMATE

Récemment vous avez peut-être lu mon article sur Une balle dans la tête. Cet article, vous l’aurez sans doute remarqué, plane dans une ambiance assez particulière. Vous avez surement noté une référence à un certain Alucard. Qui est ce ? Alucard n’est ni plus ni moins le personnage principal du meilleur manga depuis Death Note et Samouraï Champloo : Hellsing Ultimate. hellsing-logo 

Alucard, en plus d’être un parfait déséquilibré mental, est relativement doué pour ce qui est d’anéantir les siens et globalement tout ce qui se dresse devant lui. Nous suivons donc nos joyeux tueurs de vampires à travers 10 épisodes extrêmement fidèles au manga d'origine. Hellsing, c’est en fait le nom d’une famille, et d’une organisation plutôt spéciale : sorte de FBI sauce Anglaise, chargée de l’extermination des Vampires. A sa tête : Integra Fairebook Wingates Hellsing, dernière héritière de l’ordre des chevaliers protestants royaux. A vos souhaits. Cette belle Integra ne chasse pas les vampires elle-même : elle a à sa disposition toute une équipe et surtout un allié de taille en la personne d’Alucard. Un vampire pour tuer des vampires, avouez que l’idée est bonne : un bon point.

integra_hellsing

Dans les premiers épisodes, Hellsing est confronté à une inquiétante recrudescence de vampire en terres protestantes. Des vampires et surtout des goules. Des goules, pour vous la faire courte c’est un genre de zombie contrôlé par un vampire. A la différence prés que les goules sont capables de combattre. Détail important. En plus de ces débordements vampiriques, Hellsing entre aussi en conflit avec un autre organisation semblable à la leur : Iscariote, une section secrète du Vatican qui traque aussi les vampires avec dans leurs rangs un paladin, Pére Alexander Anderson qui a pour particularité d’être aussi flingué du cerveau qu’Alucard, un fanatique religieux totalement possédé qui n’a pour but dans la vie que d’anéantir les créatures démoniaques et les païens. Amen.

17429-439586_20ander_swords

C’est sur cette naissante guerre froide entre puissants clans religieux que démarre donc l’histoire d’Hellsing Ultimate. La religion, les références mystiques et historiques ont une place assez importante dans ce manga ce qui a pour effet de le rendre encore plus intéressant et plus profond. Bien sur, le principal intérêt de ce manga réside dans les combats, dans sa violence perpétuelle et démesurée : du grand art. Tous les personnages rencontrés au cours de l’histoire ont finalement comme point commun leur mégalomanie, leur amour pour la mort, la guerre et les membres déchiquetés.

 

Au fur et à mesure, on devine qu’un groupuscule pourrait être responsable de la présence de multiples événements étranges, jusqu’à ce que l’équipe d’Integra se fasse attaquer par surprise sur son propre terrain, sa base donc, le manoir de la famille Hellsing. C’est finalement là que l’histoire commence, une guerre est sur le point d’éclater contre … une armée de goules emmenée par un nazi rescapé du troisième Reich, terrifiant et inhumain, aussi charismatique qu’Hitler lui-même. Non non vous ne rêvez pas, si vous êtes derrière votre écran en vous disant « WTF ?! » c’est parfaitement normal. Cet événement est amené assez finement, et même si au début on peu tse dire que c’est du grand n’importe quoi, les esprits les plus éclairés ne s’y tromperont pas une seule seconde : c’est une idée de génie, n’ayons pas peur des mots. Une armée de vampires / zombies nazis qui entre en guerre contre l’Angleterre en noircissant le ciel de Londres avec leurs énormes dirigeables, croix gammées rouge sang sur les flancs.

Arrêtons là pour les spoils, je ne vous dévoilerai pas plus de détails au sujet de ce scénario, très complet et riche en rebondissements. Je vous laisse découvrir les nombreux autres personnages par vous même. Si certains d’entre vous sont réfractaires ou allergiques aux dessins animés japonais, ne vous y aventurez pas, Hellsing possède toutes les caractéristiques typiques des mangas : combats extrêmement longs, surenchère constante dans la puissance des personnages principaux, pin-up décérébrées, générique de pop Japonaise ultra kitch, tout y passe.

Si avec tout ça vous n’avez pas trouvé une seule bonne raison de regarder cet excellent manga, laissez-moi une dernière chance de vous convaincre, j’utilise mon joker : Alucard. Un des héros les plus charismatiques, mangas / films, jeux vidéo confondus. Le rire sadique et inquiétant d’Heath Ledger dans Dark Knight. Ajoutez-lui des yeux rouge sang et le même regard de parfait psychopathe…Son amour pour la souffrance, celle de ses ennemis mais aussi la sienne…

hellsing-ultimate-episode-5-alucard

Le maniement quasi clinique des armes à feu, l’attitude hautaine, nonchalante et moqueuse de Dante dans Devil May Cry ( et le même gout pour les longs manteaux rouges aussi ).

La même confiance en soi démesurée que Vegeta.

Sa profonde folie qu’on devine à chaque instant, instable, tapis au fond de lui qui resurgit avec fulgurance dés qu’un ennemi apparait. Le sang froid d’un serpent. C’est le feu sous la glace : Christopher Waltz dans Inglorious Bastards.

Les mêmes valeurs que les samouraïs de l’ère Edo : sa confiance aveugle et son «amour» inébranlable pour son maitre Integra. La mort avant le déshonneur dressé comme étendard. Comme les plus puissants samouraïs restaient fidèles à leurs dojos et à leurs «senseis» à n’importe quel prix, Alucard pourrait donner sa vie sans hésiter une seule seconde pour sauver son maitre, sacrifier la vie de n’importe qui ou anéantir la planète entière sans le moindre remord si elle lui demandait. Les liens qui les unissent sont passionnants a observer.

Il y'aurait 10000 choses à dire sur ce manga passionnant, sur la richesse de son scenario. Le but étant, si possible, de le faire découvrir, je ne vous le détaille pas plus : la version originale sous-titrée, Hellsing Ultimate, est relativement facile à trouver dans les internets. Il est disponible sur YouTube, Rutube, Dpstream ou des plateformes du même genre. Allez regarder le premier épisode, ça vaut vraiment le coup. Une chose est sur c'est qu’un bon nombres de rédacteurs de chez Captchamag apprécieront cet animé, alors pourquoi pas vous ? Allez-y les yeux fermés et si jamais vous en redemandez, sachez qu’il y a un reboot disponible en trois épisodes, qui raconte l’origine de la guerre et le passé de certains personnages par la même occasion.



  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *