54G8PyOCLg

Critique ciné : The Hole

Écrire des films d'horreur tout public ? C'est là le défi qu'aura essayé de relever Joe Dante tout au long de sa carrière. C'est une nouvelle fois la contrainte qu'il s'est imposé avec la réalisation de The Hole ; contrainte qu'il lui aura souvent permis de se transcender …

The Hole raconte l'histoire d'une famille monoparentale, composée d'une mère et ses deux fils, emménageant dans une petite ville de banlieue. L'un de ses deux garçons est un enfant, l'autre un ado. Lucas et Dane – les deux fils donc - font rapidement la connaissance de leur voisine, ayant approximativement l'âge du plus âgé, qui flashera d'ailleurs très vite sur elle. La bande découvre un trou sans fond dans la cave des nouveaux arrivants.

On comprend assez vite que ce trou va faire ressortir les plus grandes peurs de ces jeunes. On alterne ensuite les séquences de groupe, dans lesquelles les personnages vont tenter de comprendre ce mystère ; avec des séquences plus axées horreurs dans lesquelles les personnages devront affronter leurs phobies. Le tout est bien mené, les parties aventures sont prenantes, on a nous aussi envie de comprendre ce mystère, malgré des personnages un peu insipides, et pas forcément bien incarnés … Les séquences d'horreur sont aussi bien maîtrisées, grâce à une bonne gestion du montage et de la réalisation.the-hole-still-5

La narration reste assez convenue, et il est vrai qu'on est assez déçu lorsque Dane vient nous expliquer très clairement le principe du film. Toujours difficile d'avaler le fait qu'on nous prend pour des cons incapables de comprendre les enjeux d'un scénario … D'autant plus que l'on saisit assez rapidement quelles sont les peurs de l'adolescente et du jeune garçon. Pour les esprits tordus comme moi, la phobie de l'adolescent semble elle aussi assez évidente : il a peur de la pénétration (quoi de mieux qu'un trou pour symboliser ça ?). Et c'est là que le film surprend !

J'éviterais de vous raconter le dénouement mais le film prend une toute autre tournure, et l'on comprend que The Hole est en fait un film sur le poids des blessures enfantines, et la nécessité de les affronter pour évoluer. Ce fameux dénouement comprend quelques très belles idées visuelles, et d'autres plus moyennes, notamment à cause d'effets spéciaux un peu cheap.

Bon tant pis, il n'y aura pas de cul. Malgré tout, The Hole reste un bon petit divertissement, bien exécuté, avec sa part de surprises. Il est toujours intéressant de voir des réalisateurs jouer avec les contraintes pour le bien de leur œuvre, et on peut dire que sur cet aspect là, Joe Dante est admirable.



  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *