clone-x-enregistré-saoul

Interview : Clone X

Deux jumeaux parisiens, dont vous ne connaissez probablement pas l’existence, ont sorti l’année dernière une mixtape de très bonne facture intitulée «Enregistré Saoul». Sans parler du fait que c’est probablement le meilleur titre de mixtape sur terre, la musique des Clones X est marquée par un univers aussi varié qu’original. Un véritable OVNI dans la paysage du rap français, comme on en voit trop rarement. Si vous aimez la bonne musique, l’alcool fort, les plantes qui encrassent les poumons et autres passe-temps peu recommandables, jetez immédiatement une oreille sur la musique des Clones ici : www.theclonex.com 

Clone X n’est pas un nom encore très connu dans le Rap Français : pour ceux qui ne vous connaissent pas, présentez-vous. Votre nom Clone X ça vient d'où ?

Clone X c'est Koikou et Mooky Da Peace. On est des frères jumeaux originaires de Paris. Plus jeune, on nous donnait des surnoms comme Tic et Tac ou les clones, et comme on a aussi été influencé par les groupes de l'époque Time Bomb, comme Oxmo, Hifi ou les Xmen, ça a donné Clone X. Et même si au début on ne faisait pas grand chose sous ce blaze, ça fait déjà longtemps qu'on nous appelle comme ça.

Depuis quand vous avez commencé à rapper ?

Ça fait longtemps, on a eu plusieurs groupes. On a commencé avec un groupe de potes, il y a 8-9 ans maintenant, c'était l'Akademy. On était nombreux, mais bon, disons que les leaders ont eu quelques problèmes judiciaires... (rires) Du coup c'est tombé à l'eau. Il y avait des mecs qui sont encore là, comme Ju Bandit (Jeune Premier) ou encore NAI (Gadman). C'était à l'époque des baggy jeans. Ensuite on a fait un groupe avec un membre de l'Akademy : Syestar. Les Cénobites Tranquilles, c'était un truc de potos. On a fait plein de morceaux, un bon délire. Le rap c'est ce qu'on préfère faire, ça bouge pas, c'est une vraie passion pour nous ! Ca fait quatre ans environ qu'on se concentre plus sur notre groupe. On a fait deux mixtapes: Clonextape en 2011 et Enregistré Saoul en 2012, et un maxi: Ainsi swag t'il en décembre 2012 avec un clip patate de PMKFA. C'est un bon clip, on est content du résultat.

D’ailleurs à propos du clip Ainsi Swag t'il : la première fois que je l'ai vu c'était sur Fubiz.net, un site qui ne parle absolument pas de rap mais de graphisme au sens large du terme. Quand on voit le clip (et même la cover de votre mixtape ) c'est absolument pas étonnant de le voir classé dans ce genre de rubrique. L'esthétique globalement a l'air d'être une chose importante pour vous, on sent le travail derrière. Le clip par exemple est très atypique, surtout pour un clip de rap français où on voit des copies de Chris Maccari un peu partout. Racontez nous un peu l'histoire de ce clip et votre rencontre avec PMKFA.

PMKFA c'est un artiste suédois, on l'a rencontré par le billet de sa boîte de prod qui est française. On connaissait déjà un peu son travail, il a fait le design de certains vêtements pour des marques comme Sixpack, New Era ou DC Shoes. On l'a rencontré, on a à peu près le même âge, il est sympa, on lui a laissé carte blanche. Le morceau est bien ego trip, on dit juste ce qu'on pense brut en frimant un peu. Dans la vidéo le swag est vu plus comme un état d'esprit que comme un attirail, genre casquette, baskets, lunettes et bling. Il a eu l'idée d'une mise en scène assez spéciale. On porte des armures, on est en featuring avec Mimo Million sur le morceau. Lui il est en samouraï, Mooky est en costume traditionnel Africain et Koikou en arbre !!! C'est du jamais vu ! On espère que les gens vont apprécier la vidéo.

À l'écoute de votre mixtape "Enregistré Saoul", on sent une ambiance assez particulière. Votre musique est vraiment loin de ce qu'on a l'habitude d'écouter : c'est un souhait de votre part de ne pas ressembler à tout le monde ou c’est venu naturellement ?

Merci déjà, ça fait plaisir. On aime bien mélanger les genres, on croit que ça donne plus de richesse au projet. Ça nous amène à faire de bonnes rencontres, on a beaucoup bossé avec un crew de Dj producteurs appelé Booty Call. On écoute beaucoup de rap et la basse est très importante, nos influences sont vraiment larges, rap us ou français, dance hall ou même rock steady. On essaye de faire de la musique qui véhicule des émotions. Prendre conscience de notre époque sans trop se prendre au sérieux, de toute façon c'est de la zik, pas de la politique.

Le thème de l'alcool est aussi assez présent dans vos morceaux, notemment sur les morceaux "Tournée Générale" et "Enregistré Saoul". D'habitude les rappeurs parlent plus de fumette : les Clones X en studio ça descend des bouteilles ou c'est juste en soirée ?

Oui, on aime faire la fête. A force on a du prendre de mauvaises habitudes, fumer et boire en fait partie, sans faire trop d'excès. C'est justement ce qu'on essai de dire dans nos morceaux : que c'est un mal qui fait du bien. On kiffe se mettre bien mais on sait que ça abrutit les gens tout ça. Dans le track Foutu Foutu on fait l'apologie de la défonce pour mieux dire que c'est de la merde. C'est notre façon de penser et de donner une morale sans dicter la bonne conduite. On aime bien le mouvement punk pour la force des messages. J'espère que ça répond à ta question en tout cas si y a pas de bouteilles, on boit pas (rires).

On vous l'a surement déjà dit, mais je ne peux pas passer à côté : votre musique me fait penser un peu à Noir Fluo par certains aspects, c'est des gars que vous connaissez ?

Ouai c'est des potes, ça nous arrive de se croiser souvent pour rider des fêtes ou des événements. On a même fait plein de sessions studio ensemble, mais on se souvient de rien (rires).

Vous êtes aussi présents sur l’album de Butter Bullets sur une chanson avec Metek justement. Chez Captchamag on a pas mal kiffé leur album Peplum. Le morceau Nirvana est un peu dans le même délire que Poison de Noir Fluo. Vous voir sur ce morceau c’était vraiment une bonne chose, y’aura-t-il encore des connexions Clone X / Noir Fluo / Butter Bullets à l’avenir ? 

L’un comme l'autre, ce sont des artistes qu'on apprécie. On a déjà posé des sons qui sont pas encore sortis, que ce soit avec Sidisid ou avec Metek, donc oui c'est fort possible.

Une chose aussi qui marque quand on vous écoute : votre son c’est un truc de Paris, 7-5 je veux dire. Ça sonne pas trop comme un truc de banlieue et même avant d’avoir vu vos clips, on devine cette influence. La plupart des artistes aujourd’hui sont issus des banlieues, vous vous situez comment par rapport à ça (musicalement je veux dire) ?

Ha là tu te trompes. On ne fait pas de rap que pour les mecs et go de Paname, on parle pour ceux qui se reconnaissent en nous, ça pourrait être un mec de province ou une go des Dom Tom. Si quelqu'un passe un bon moment, nous on kiffe. Maintenant ça fait longtemps qu'on habite seul sur Paris donc ça se ressent sûrement. Sinon on a grandi en banlieue, on y va toujours. Notre objectif aujourd'hui c'est de bouger plus en concert dans des salles de  province. On est ouvert.

Vous avez fait un morceau qui s’appelle Foutu Foutu qui est un remix de Gucci Gucci de Kreayshawn. C’était osé mais le coté gamin est super assumé et au final le morceau est cool. À part les petites blanches à lunettes, vous écoutez quoi comme Rap US ? Dans certains clips on vous voit souvent avec des grillz. Je ne peux pas m'empêcher de penser que vous kiffez des trucs du sud, des mecs qui viennent d’Atlanta, Houston, etc. 

On aime bien Kreyshawn et surtout la sonorité de leurs morceaux, et en rap US on kiffe bien les mecs du sud comme Trae ou d'autres mecs de Houston. On aime aussi le rap de San Francisco avec E40 ou Young L, c'est du lourd tout ça.

Et en rap français en ce moment il y a des mecs qui vous font kiffer ?

On aime bien Kaaris et le nouveau morceau de Tito prince, "Dîner de con". Sinon on écoute pas que du rap donc on calcule pas toutes les sorties mais ils se passent plein de choses en France dans le rap, il y a plus de diversité dans les genres, ça c'est bien.

A l'avenir c'est quoi vos ambitions hormis de faire des tournées : rester indépendant, signer en major ? Vivre du rap à l'avenir ça vous semble possible ?

On aimerait bien signer avec une major ça c'est sûr, pour pouvoir se faire écouter par le plus grand nombre. Pour le moment on a rien comme proposition donc on met nous-même, mais c'est pas facile pour nous d'avoir de la visibilité même si on soigne notre image. Par exemple tu nous vois pas sur les sites hip hop à part Rapadonf mais bon on espère que ça viendra. Vivre de la musique oui c'est possible, mais pas pour tout le monde. Après ça dépend de ce que tu veux faire en général. A moins d'être un pur produit commercial ça prend du temps de se faire connaître donc il faut avoir les reins solides ou il faut charbonner. Tu taffes à côté, y a plein d'artistes dans ce cas.

Les prochains projets de Clone X c’est quoi ?

On va sortir notre premier maxi Ainsi swag t'il disponible en digital sur toutes les plateformes de téléchargement. Comme on t'a dit avant, on aimerait bien faire plus de dates donc on cherche un booker et on prépare des nouveaux morceaux pour la fin de l'année.

Si vous voulez vous faire une idée c'est par ici : https://itunes.apple.com/fr/album/ainsi-swag-t-il-single/id581898461 et pour tout le reste, l'univers des Clones X c'est ici : http://theclonex.com/ à la votre !



  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *