00-doe_b-baby_jesus-htf

Baby « DOE-B » Je$us : Bon pied, Bon œil (2)

doe b 1

La tête couronnée de la pochette de son nouvel opus l'atteste : qu'on le veuille où non, Doe-B est en passe de devenir le nouveau monarque du Sud étasunien. Rétine en berne, démarche indolente de pachyderme, phrasé béni des Dieux à la fois rond et généreux comme le ventre de feu Biggie Smalls, le MC de Montgomery (Alabama) attire les louanges comme seuls les magnétisaient naguère les Hot Boys, orfèvres louisianais de la rime carrossée que Doe-B vénère depuis le jour où ils ont changé le rapport du monde au rap des marais ...
Si d'Atlanta à Chiraq la « trap » rime le plus souvent avec ball-trap, Doe-B se singularisait jusqu'alors par cet effort constant à varier les climats et les interprétations, aidé dans sa démarche par DJ Frank White, K.E. On The Track, Young Chop etc...

Ici, ce n'est pas un hasard si les vieux Rois mages du biz  – Birdman, T.I., Young Dro – sont venus à dos de Ferrari et autres Hummers poser sur ce BABY JE$US, ultime effort du jeune Galiléen noir qui peut dorénavant entamer son chemin de croix du mainstream adoubé par Grand Hustle Records, propriété de l'opportuniste T.I.
Malgré leur grosse notoriété et les louanges planétaires qu'ils suscitent depuis des lustres, B leur tient la dragée haute sur « Kemosabe ». A en croire certaines mauvaises langues, Baby « Doe-B » Je$us n'est pas capable de distinguer une vache d'un chameau, par contre reconnaître un bon beat entre mille ne lui pose aucun problème. Donc, pas le moindre hasard dans la programmation, les artificiers Mannie Fresh, Zaytoven, Karltin Bankz, Metro Boomin, C-Note etc ont été mobilisés afin d'élaborer ce sur-mesure un peu plan-plan qui éradique l'état d'urgence que DJ Frank White avait tissé lors des deux précédents opus. Pour faire court, si par instants « Trap Muzik », « Hockey Bag », « 30 Piece » et « Monkey On My Back » réactivent le magma volcanique alabamien de TRAP LIFE, l'orientation liquoreuse voulue par B ensable la veine smooth, fil rouge du projet – ex : « That's You », « Smile » mais aussi « Don't Want It » tout au long duquel T.I. creuse sa propre tombe de MC avec Ponce Pilate du Game en guise d'épitaphe -

Légitimement, « Hood Memories » prévient que les périples du ghetto fabulous de son Montgomery natal sont bel et bien derrière lui. Plus aucun doute là-dessus ! L'avenir tend les bras à Baby « Doe-B » Je$us, lequel a tout le loisir d'évaluer de son œil valide le chemin parcouru dans ce rétroviseur chromé qui fera tôt ou tard office de miroir. Reste à savoir quelle orientation artistique T.I. x Grand Hustle lui réservent ...

doe b 2

Doe B - Baby Jesus - DJ Scream



  • One thought on “Baby « DOE-B » Je$us : Bon pied, Bon œil (2)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *