fababitecaptchamag

MENACE SUR LA PLANETE RAP

#1 Les puristes vous diront que le rap c'était mieux avant, moi perso je vous dirais juste que c'était mieux avant que j'arrive. Je vais vous raconter une petite histoire :

balt1

Je venais d'éventrer une baguette et d'y mettre 3 steaks quand Dony S m'appelle.
Il me dit :
-"Il y a une interview avec Fababy pour Rap Rnb Mag et je voudrais que tu supervises".
- "Fababy Fababy ?" que je lui dis "C'était pas ce grand gars maigre comme une asperge qui rappait avec une voix de femmelette pas nette ?".
Il me répond :
-"Non ça c'est La Fouine, moi je te parle de ce petit nègre à l'air fatigué, les cheveux crépus ébouriffés avec la voix grave comme si il passait ses journées à mastiquer le cadavre à Barry White.. la peau toute noire comme le cul d'un Diakité".
Et là je me suis souvenu :
-"Je me rappelle, ça y est je vois qui c'est".
On a rigolé comme Anissa Kate quand ça lui demande si elle fait Le Ramadan puis après que Dony m'ait rencardé sur l'adresse, je me suis rendu à l'interview de ce Fababy.

Le lieu était un appartement cossu se situant dans une résidence pavillonnaire près d'un quartier huppé de Beverly Hills.
Dans le logement il faisait tellement sombre que les hommes noirs présents à l'intérieur se fondaient dans l'obscurité de sorte à ne laisser entrevoir que leurs yeux jaunes et leurs sourires éclatants.
J'ai allumé une petite lampe torche comme Lara Croft et les négros dans la pièce ont plissé les yeux comme des prisonniers de guerre qui découvrent la lumière du jour.
-"Lequel d'entre vous est Fababy ?" Ai-je demandé.
Aucune réponse ces mecs étaient aussi silencieux que le héros de GTA 3.
Ils étaient muets comme une carpe alors j'ai cherché des indices comme dans Le Professeur Layton sur Nintendo™ DS et je me suis rendu compte que je me trouvais dans un foyer jeune travailleur et que l'interview se déroulait à l'étage du dessus.
Je me suis précipité vers l'étage supérieur comme Bruce Lee dans Le jeu de la mort et j'ai ouvert la porte sans faire toc toc toc.

#2 L'interview avait commencé, Fababy et son staff se tenaient autour d'une table comme les chevaliers de la table ronde.
Je me suis présenté en tant que "Journaliste en Freelance" bluff Clark Kent, alors qu'en vrai je suis ce genre de reporter à la Ladji Ly qui se promène dans tout le 93 sans carte de presse.

Fababy était superbement vêtu, il arborait une longue crinière qui lui donnait l'air de Whoopi Goldberg et sa veste à capuche "Swagg" provoquait chez moi l'envie de lui étrangler sa mère avec les lacets de sa capuche comme Venom a étranglé Spider-Man quand il se déguisait en Scarlet-Spider avec sa petite veste à capuche bleue.

balt2

Les questions allaient bon train, l'atmosphère était chaleureuse jusqu'à ce que Fababy provoque un léger malaise en disant :
-"Je suis le boss du 93 ! Ce qui parlent sur ça, c'est qui ? Sofiane ? Shone ?? Saza ??? Mdr ces gens ont moins de buzz que moi".. J'ai réclamé un temps mort comme en NBA.
J'ai demandé à ce fou :
-"Négro je te sens un peu mégalomane là. Ça va ?" il m'a répondu que son père lui disait toujours que "les gens humbles ne vont jamais très loin".
-"Dis moi Connard, t'essayes de me faire croire que ton père c'est Mohammed Ali ?" Disons que la tournure de la discussion commençait à me casser les couilles.
Et il m'a tourné le dos, je l'ai retenu par la main comme dans un clip de Rnb et je l'ai prévenu :
"-"Écoute mon pote, je sais que au lieu de tourner dans le 93 tu fais des clips à 3h du matin dans le 11ème arrondissement de Paris donc vazi mollo avec tes "boss du 93"".. il a pris une profonde respiration avant de me dire d’aller me faire foutre moi et ma pute de mère, mettant par la même occasion fin à notre conversation.

Une fois son interview terminée, je sentais de la nervosité chez Fababy, la tension était palpable. J'allais partir avec mon calepin mais le bougre m'a interpellé :
-"Dis moi mec tu veux te faire de l'argent ?" J'ai répondu :
-"Et je veux rester en vie assez longtemps pour pouvoir le dépenser.. t'insultes des groupuscules qui s'appellent "Holocauste", "Grand Banditisme", n'espère pas me faire bosser pour toi".. il m'a plaqué contre le mur comme Justin Timberlake dans "Cry me a river" et il m'a chuchoté sensuellement :
-"Arrête de faire la salope merde ! Tout ça les surnoms, les clashs, c'est comme au Catch.. il ne va rien se passer de grave". Puis il m'a expliqué qu'il avait besoin d'un chauffeur pour le ramener chez lui, parce qu'à 24 ans il n'avait pas son permis comme Samir Nasri.

#3 Donc j'ai accepté et le lendemain soir on a roulé lors d'une nuit sombre à travers une forêt comme dans les films d'horreur.
Fababy avait l'air inquiet mais ce n'était pas à cause du décor terrifiant, il a passé tout le trajet à espionner le compte Twitter d'un certain "Sazamyzy le vrai". Le gars menaçait Fababy sans vergogne et lui il faisait genre il ne voyait pas.
En plus Fababy c'est le genre de mec il aime bien vanner sur le physique mais après il n'assume pas, quand j'ai demandé si il allait répondre aux menaces il m'a sorti :
-"Parle pas avec moi, t'es plus moche que Makélélé dans PES 2".. Ceux à quoi j'ai répondu :
-"T'es tellement noir que si on joue tous les 2 dans un film américain tu meurs avant moi".. Après ça a commencé à insulter les mères, j'ai été obligé de dire que sa daronne elle avait le même boule que Miley Cyrus.
Après on a commencé à se chamailler jusqu'à ce qu'on heurte un obstacle fait à partir de grandes piles de terre. On aurait dit un mur Doton dans Naruto.

Ça puait l'embuscade et je n'étais pas le seul à l'avoir remarqué, Fababy a sorti un flingue de la boite à gant.
J'ai rétorqué :
-"Tu te prends pour Rick Hunter ou quoi ?" il a répondu sereinement :
"J'aime Le Magnum à ma table, je le préfère dans ma boite à gant".

Et d'un coup un bruit sourd, une masse lourde a atterri sur le toit de la voiture en grognant.
-"Ce truc a l'air féroce ! Putain !" J'ai crié car je croyais que c'était un ours.
Mais en sortant du véhicule on a découvert avec stupeur qu'en fait c'était un gros monsieur avec un pull "Grand Banditisme Paris".. J'ai commencé à comprendre qu'il allait y avoir du grabuge.
Le mec a sauté du toit de la voiture en faisant Zehma l'atterrissage avec réception à une main comme Trinity dans Matrix, Fababy a direct pointé son arme en direction de notre ennemi qui a dit :
-"Ne joue pas au con petit, le recul de ton arme te cassera le nez" visiblement ce type ne nous prenait pas au sérieux.
Ça se voyait que Fababy il hésitait à tirer, le poids de son arme semblait de plus en plus lourde et la sanction se faisait attendre comme une décision UEFA.
Le mec en joue s'est alors présenté sous le pseudonyme de "Hype" et il a dit :
-"Si tu veux tirer, tire..".. il parlait comme si il essayait de gagner du temps.

D'un coup Fababy m'a demandé :
-"C'est toi qui me vise avec un laser ?"
J'ai répondu que non ; là Fababy m'a regardé -Je l'ai regardé -il a regardé Hype -Hype a regardé vers le haut d'un arbre.. Et j'ai plaqué Fababy au sol en criant :
"A couvert ! Sniper !". Ça tirait de partout c'était un véritable remake de Call of Duty.. On voulait clairement nous éliminer.

#4 Pendant qu'on se traînait au sol pour se dégager de la zone de tir, Fababy il me dit quoi :
-"Mais pourquoi Aketo et Tunisiano nous tire dessus ?".. Tellement sa blague était merdique, je lui ai proposé de sortir sa tête en dehors de notre repli pour qu'il prenne une balle afin qu'on puisse découvrir la position du tireur comme dans Stalingrad.
Après avoir copieusement insulté ma daronne de pute, il m'a dit qu'il pensait que le tireur était le fameux Sazamyzy car avec Hype ces 2 là agissaient en binôme.
Fababy a alors hurlé depuis notre planque :
- "Dis moi Saza, tu comptes rester longtemps en mode tireur embusqué à te foutre des suppositoires dans le cul comme Sniper Wolves ?"

balt3
.. Et là ca a été un déchainement de violence verbale, une voix a vociféré :
-"ESPECE DE FILS DE PUTE !! SALE BALANCE !! CONTINUE À ME CHAUFFER TU VAS VOIR QUAND JE VAIS T'ATTRAPER !!".. Fababy il était bien, il aimait ça rendre fou les gens mais je l'ai félicité :
-"Bien joué ! On a sa position ! Ça vient du Nord-Ouest !" Shrab il m'a répondu avec humour :
-"Qu'est ce que la fille à Kanye West vient faire là-dedans ?".. Je lui ai demandé de me laisser tranquille en insistant bien sur le "fils de pute".

balt4

Comme il avait bien le seum, Saza a rafalé notre véhicule comme les russes ont allumé Denzel Washington dans Training Day.. On allait devoir rentrer à pied, enfin si on sortait vivant de ce guêpier.

D’ailleurs je ne comprenais pas, on était pris dans une fusillade plus époustouflante que dans Max Payne 3 et on n'a à aucun moment pensé à appeler les keufs.
Forcément j'ai demandé si Fababy avait du réseau pour qu'on puisse le faire, il a marmonné :
-"Je viens de Seine-Saint-Denis, est-ce que ça te dit quelque chose ?".. mais quand une balle a frôlé sa joue comme dans Nicky Larson, il a très vite composé le seventeen.

Les keufs sont arrivés à peu près une heure plus tard, laissant le temps à nos agresseurs de prendre la poudre d'escampette.
Quand un inspecteur est venu nous voir en nous expliquant que les 1ères analyses de l'enquête se dirigeaient vers une "piste d'origine criminelle", j'ai failli lui dire :
-"Sans blague fils de pute ?".
Bref Fababy m'a indiqué avoir besoin de repos et m'a donné l'adresse de son associé, un certain "Hayce Lemsi".. On avait à récupérer des armes le lendemain afin d'"assurer notre sécurité nous même" un peu comme Charles Bronson dans Le Justicier.

#5 Le lendemain matin, j'étais posé avec Hayce il m’avait accueilli en me faisant la blague « Hey Hayce you ! » genre il me voit en anglais.. Je lui ai juste demandé d’aller niquer sa mère plus loin.
On a tâté la play dans son appart en attendant l'heure du rdv.
Je ne comprenais rien au charabia de Hayce. Un moment il m'a proposé du champagne je n’ai compris que :"Jfgdkdhddgsfpfbhdmz Champaigne Bico !".. Je lui ai dit que j'étais musulman et que par conséquent, L'Alcool ne m'était pas autorisé.. il m'a dit d'aller me faire foutre parce qu'il m'avait vu manger du bacon avec des œufs au petit-déjeuner.
Subitement ça a sonné à la porte, Hayce m'a dit que dans l'œillet il apercevait 2mecs en costard et lunettes noires à base de Men in Black. Ils étaient posé derrière la porte calmement comme les tueurs dans Léon, j'ai conseillé à Hayce de retirer vite son œil du Judas avant qu'ils tirent une balle à travers.
Hayce m'a taquiné en disant :
-"Leurs shit coupé au pneu les rend parano".. Puis il a ouvert en chantant :
-" Here come The Men in Black!".. Un violent coup de crosse l'a fait vacillé vers l'arrière, visiblement ces types n'appréciaient pas son humour.

balt5

Parmi les 2 types en costume j'ai reconnu le gros monsieur de la fusillade dans les bois, donc j'ai conclu :
-"Messieurs Hype et Sazamyzy je présume" Sazamyzy a répondu :
-"PRESUME ENCORE UN TRUC ET JE TE NIQUE TA MERE !".. Quand j'ai rajouté que "je ne me souvenais pas avoir commandé de pizza" pour faire genre le mec qui garde son sang-froid, Hype m'a balayé par derrière et a posé un gun sur ma tempe.

Saza a fait mettre à genoux Hayce de la même manière que les otages en Cisjordanie et a lui clairement demandé :
-"JE TE POSE LA QUESTION UNE FOIS ! OÙ SE TROUVE FABABY ??" Hayce a dit en montrant le champagne posé sur la table :
-"Voulez vous un verre de Wozaay ? Moi pas parler Fwancais".. Un projectile a traversé son genou dans la seconde qui a suivi. Hayce hurlait tah les dégénérés, je trouvais même qu'il en faisait un peu trop à mon goût.
Sauf que quand Hype m'a posé la même question j'ai direct donné l'adresse du studio de La Banlieue Sale à Saint-Maur 94 en précisant que leur cible se cachait là bas.
Après j'ai fait mine de me rebeller pour me donner bonne conscience avec :
-"C'est bon ?! Vous avez eu ce que vous voulez ??!!".. Ça me rappelait quand je balançais mes complices en GAV et qu'après je faisais Blehni.
Hype et Saza ont quitté les lieux en mitraillant tout l'immeuble comme dans Le Punisher avec John Travolta.

Les pompiers sont intervenus emmenant Hayce à l'hôpital et paraît il que ces incompétents de La Police ont classé l'affaire en disant que c'était un "Accident domestique".. Moi perso j'avais déjà quitté l'endroit, j'étais dans une cabine comme dans Phone Game avec Collin Farell pour essayer de joindre Fababy et l'alerter.

#6 Après avoir laissé une dizaine de message sur son répondeur je suis parti sur les lieux du Rdv, un entrepôt désaffecté pour récupérer les armes prévus.

Un petit rebeu est arrivé sur place avec une écharpe Gucci en me demandant d'un air jovial :
-"Alors comme ça ces rebeux te veulent du mal ?" Son nom de code c'était "Lacrim" il a poursuivi :
-"Choisis ! Kalash, Glocc, ça va faire maleeu !".. il avait l'air motivé et sérieux.
De plus il disposait d’un arsenal plus impressionnant que celui d’Arsène Wenger, des armes complètement serbes.
Je n’ai pas eu le temps d'admirer que je reçu un appel, c'était Fababy. Il disait qu'on était en guerre et qu'on devait se rejoindre afin d'aller attaquer nos ennemis. Quand j'ai entendu "Clichy-sous-Bois" j'ai senti qu'il voulait une mort glorieuse comme Crixus.

Il m'a demandé de lui passer Lacrim et il lui a proposé de m'assister contre rémunération.. Lacrim a juste hoché la tête en disant :
-"Je suis un rebeu, j’ai l’habitude de travailler en équipe".

On devait capter FAB à Champs-sur-Marne dans le 77, le mec faisait un shooting pour les entreprises Nestlé™ de là-bas.
On marchait à pied vers une épicerie car Lacrim me disait avoir besoin de se désaltérer avec un gros flacon de bourbon. C'est quand il a dit « Hamdullah » juste après que je me suis dit que ça n'allait pas dans sa tête.
On était à 2 pas de l'épicerie quand une voiture nous a barré la route et les passagers nous ont interpellé avec un accent du Sud :
-"Wooh wooh ! C'est Lacrim là ! Et franchement on aime bien ce que tu fais !" il a répondu :
-"Ok merci les gars, maintenant cassez vous" ils étaient choqué de comment Lacrim cherchait la merde gratuitement mais ils lui ont laissé une chance :
-"Comment ça on se casse ? Vazi là fait un freestyle" Lacrim était dans son personnage :
-"Il n'y a pas de freestyle là ! Je suis à deux doigts de faire la guerre, tu me parles de freestyle".
Par conséquent ça s'est embrouillé, j'essayais de calmer mais quand Lacrim a dit :
-"On va sa revoir".. les mecs se sont vénère et sont tous sorti du véhicule ça l'a un peu refroidi.
Les gars avaient la même dégaine que les One Direction mais ca a suffit à calmer Lacrim, il a sourit en expliquant que ça ne servait à rien de s'embrouiller pour ça et il a lâché un petit freestyle sans aucune rime et exclusivement composé de mots-clés comme "Go-Fast", "Braquage", "Marbella", "Fleury", "Nanterre".
Après on s'est tous serré la main et on a prit des photos.
Dès qu'ils sont parti (il a attendu une distance de 500 mètres entre les gars et nous) il a dit :
"Vazi ça ne va pas se passer comme ça" je l'ai raisonné :
-"Laisse tomber ça s'est bien passé en plus" il voulait pas lâcher l'affaire :
-"Non je ne laisse pas tomber" et il a commencé à appeler sur son répertoire des numéros farfelus comme celui de "Roro" ou encore "Michou".. A chaque fois ça faisait :
-"Le numéro que vous avez composé n'est pas attribué".. mais il a arrêté son cirque quand il a vu que je ne le regardais plus.

#7 Enfin on est arrivé dans une épicerie dans le 13ème tenue par des commerçant asiatique, on rodait dans les allées et ils n’arrêtaient pas de nous suivre ça cassait les couilles.
Là Lacrim vérifie à l'entrée et il sort un gun en criant :
-"La caisse ! C'est un braquage !" Le gérant a juste répondu :
-"J'avais remarqué fils de pute".
Je ne comprenais pas je venais de payer plus de 3000 euros pour ses armes, Lacrim n'avait pas besoin de braquer pour obtenir son bourbon.
Mais j'ai commencé à tilter le but de cette intervention quand Lacrim a demandé où se trouvait la caméra de l'épicerie et le commerçant a dit qu'il n'y en avait pas car ça coute là peau du cul.
En fait Lacrim il voulait que la caméra de sécurité filme notre braquage afin d'accentuer sa street crédibilité.. J'étais agacé par de telles conneries.

balt6

On allait sortir tranquillement avec la caisse et une bouteille de Jack Daniel’s mais le commerçant a dit juste avant qu'on ne franchisse le seuil :
-"Je plains vos parents" Lacrim a demandé :
-"Quoi ? Qu'est ce que t'as dit sur ma mère ?" Et il a répété :
-"Je plains vos parents".. Alors Lacrim lui a mit une rafale en plein dans le buffet comme dans Menace 2 Society et on a couru c'était trop pour moi.
Une fois au calme j'ai mis une patate à Lacrim, il est tombé sur le sol en disant que j'allais le payer.
Je lui ai juste expliqué que c'était terminé ce genre de jeu et que maintenant on s'en tenait au plan.. Le ciel était étoilé, il a accepté sans broncher.

#8 De fil en aiguille on a rejoint Fababy sur le point d'extraction c'était le jour suivant au petit matin.
Il se tenait en haut d'une colline à Champs-sur-Marne comme convenu.
Lacrim était tout excité il a même raconté notre nuit d'embrouilles et de braquage, je n'ai pas pu l'en empêcher tant il était galvanisé.
Il agitait sa quincaillerie en arguant qu'il avait 28 aaaaans et que s’il s'embrouillait il n'allait pas mettre de gifles.

Le plan consistait à se rendre dans un appart sur Clichy Sous Bois pour abattre un certain "Shone" parce que Fababy a expliqué que ce type était une menace.
Au début je ne voulais pas faire dans l'assassinat mais quand Fababy a sorti une liasse de 5000 euros, j’ai tatoué un code-barres sur ma nuque comme Hitman.

On a infiltré la zone à pourvoir avec la même discrétion que Gabe Logan dans Syphon Filter.
On était 2 noirs et 1 arabe comme Le 113 on passait inaperçu.
En vrai quand ils voyaient les cheveux à Fababy les mecs de là bas le prenaient pour un crackman et ils disaient : "Non désolé les mecs on ne fait pas dans le crack, on a des principes" puis on continuait notre périple jusqu'à l'appartement de Shone.

Tout l'immeuble était vide c'était grave bizarre mais hassoul. Une fois devant l'appart de notre cible, la porte était ouverte.. Avec Lacrim et Fababy on se posait 10 000 questions comme dans Pulp Fiction.
On aurait dû s'en poser plus avant de rentrer à l'intérieur parce qu'on a entendu :
-"Rendez les clés de l'appart et de la street au Ghetto Fabulous Gang !".. toute l'équipe à Shone nous attendait comme Trunk a attendu Freezer et son fils de pute de père.
On a tous sorti nos armes comme dans un western et ça se braquait les uns les autres genre les Mexican Standoff de Quentin Tarantino.

balt7

#9 La tension était à son paroxysme, les gouttes de sueurs tombaient sur le sol comme celles de Tom Cruise suspendu avec son filin dans Mission Impossible.
Fababy avait l'air plus déterminé que lors du gunshot dans les bois, il tenait son gun genre les flics ripoux.

Lacrim a craqué sous la pression il a fait tomber son gun qui bizarrement, s'est cassé en 1000 morceaux sur le sol comme s'il s'agissait d'un jouet.
Il a dit :
-"Ecoutez les mecs j'ai 28 aaaaans ! Et tout ça c'est des connerie. Mdr je n'ai jamais tué personne en vrai je suis cadre dans une entreprise et j'ai une petite résidence secondaire sur Rennes".
Quand Shone a demandé si c'était une blague, Lacrim a poursuivi en révélant que nos armes étaient des fausses.
Quand j'ai entendu ça j'ai lâché le même "heeeeeein ?" que French Montana et quand Shone s'est aperçu que mon arme était factice, il m'a placé un coup droit dans la tempe pareil à celui de Rafael Nadal.
Je me suis écroulé comme Ravanelli dans la surface de réparation.
Fababy ce con il a quand même essayé de tirer avec, son pistolet a sorti un drapeau avec "Pan !" écrit dessus comme pour les armes du Joker dans Batman.. Bref on était dans la merde.
Shone nous a fait asseoir tout en nous braquant avec son gun comme dans XIII la bande-dessinée et a commencé à interroger Fababy :
-"Dis moi Sale noir ça fait longtemps que tu nous cherches avec Alpha..".
-"Je me suis déjà expliqué pour ça, je parlais d'Alpha Wann de 1995 You know.. Et pour l'interview Rap Mag je t'ai envoyé des tonnes de messages Wallah Shone on m'a manipulé You know".
Shone allait clore ce chapitre d'une balle dans la tête pour chacun d'entre nous.. Soudain des fumigènes ont envahi la pièce on se serait cru à Anfield. Ça a crié :
-"LA VIE DE MA MÈRE IL EST POUR MOI SHONE !" C'était Saza accompagné de Hype, ils dissimulaient de grosses kalashnikov sous leurs longs manteaux noirs comme Morpheus. De suite ils nous ont pris d’assaut.
Fababy il aimait bien dire :
-"Dans le 93 quand ça tire au pompe Boy, personne ne balise" mais là il s'était couché comme Lebron James quand il flopait lors de la dernière finale des Play-offs.
Lacrim s'était caché derrière un fauteuil en disant qu'il était trop vieux pour ses conneries comme Danny Glover.
Les balles sifflaient et les corps virevoltaient.. Après 30 minutes d'échange de coups de feu, Le GIGN a encerclé le bâtiment.

Avec Fababy on a profité du brouillard pour fuir sur le toit à l'instar des Yamakasi.
-"Putain mais cette histoire va me faire un buzz de fou comme Ali" même dans les situations les plus extrêmes cet enculé tentait des punchlines tellement il était inconscient. On était au pied du mur, je lui ai dit :
-"Écoute Fab, si je dois y rester je veux que tu prennes soin de ma famille.. Et je suis désolé de t'avoir balancé à Hype et Saza pour ton studio dans le 94".
Il m'a dit que ce n’était pas grave parce que lui aussi il avait déjà balancé les mecs de sa ville à Noisy-le-Grand et qu’aujourd’hui il arrivait à vivre avec ça.
En bas tout le quartier de La Forestière a été bouclé et les membres du GIPN ont enfoncé la porte du toit.
Après une interpellation musclée alors qu'on ne résistait même pas Ils nous ont indiqué qu'on avait le droit de garder le silence et que tout ce qu'on dira pourrait être retenu contre nous. Quand ils ont dit qu'on pourrait avoir un avocat commis d'office, j'ai failli danser comme sur le toit de l'immeuble comme Diddy feat les 2 niafous là dans « Hello Goodmorning ».

#10 On est tous passé très rapidement en comparution immédiate, c'est Lacrim qui risquait le plus gros car en plus de "Détention d'armes", "Tentative de meurtre" et "Menaces" la caméra vidéo de l'épicerie qu'on avait braqué s'était ajoutée au dossier.. Il allait prendre une grosse peine pour "Braquage à main armée".
Fababy nous avait tous balance, il avait lâché plus de blases que Kendrick Lamar dans « Control ». Il parlait tellement vite lors de sa déposition que L'OPJ lui a même dit : "Doucement mon garçon, je n'arrive pas à suivre".

balt8
Pour ça j'étais vénère, j'étais tellement énervé que ça se voyait sur mon visage.. La Juge m'a même dit pendant la comparution :
-"Dites moi, vous avez un regard bien énervé.. Comment on dit chez vous ? Vous avez l'air Zehef".. Mon avocat m'a dit que ce surnom m'allait bien, j'ai acquiescé en lui disant d’aller se faire enculer.
Ce traître de Fababy avait chanté devant les keufs comme Bobby Valentino et mon avocat commis d'office était comme les Kennedy, c'est à dire flingué à mort.
Cependant le procureur est venu me proposer un marché, j'ai ouvert grand mes oreilles et j'ai pu éviter une grosse peine en acceptant 2 mois fermes dont 1 semaine de sursis et des TIG.. Ça avait négocié dur, comme McCoy dans New York Police Judiciaire.

Sans titre

Après l'épisode du Nine-One-One Lacrim était maintenant incarcéré pour 4 ans de Prison de 2 avec sursis à Aix-en-Provence mais il avait dit aux mecs de sa cité à Chevilly-Larue 94550 qu'il était à Chicago pour un Go-Fast.
Concernant Shone, Saza et Hype.. ils avaient disparu de la circulation comme les S Club Seven, ce qui n'annonçait rien de bon.
Fababy je voulais lui enculer sa mère, j’avais la même heyn que Sasuke Uchiwa quand il traquait son grand reuf.. et que ça c’était soldé par un duel fratricide mêlant Sharingan et drogue douce.

balt10

En ce qui me concerne, j’ai simulé ma mort en mettant ma carte d’identité dans la poche du cadavre d’un jeune malien avec une grosse tête, histoire de laisser passer l’orage.
Mais vous savez, là où le tonnerre gronde.. L’accalmie n’est que de très courte durée. #TheEnd

6 thoughts on “MENACE SUR LA PLANETE RAP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *