Couv livre quenelle2

La quenelle et le menteur : chronique ordinaire du Petit Journal

Après le lobbying pour le mariage pour tous, tu pensais qu'ils ne pouvaient pas faire pire ? Accroche toi, ça continue.

 

Un nazi se cache dans cet image. Sauras-tu le retrouver ?
Un nazi se cache dans cet image. Sauras-tu le retrouver ?

 

En 2012, la commission de la carte de presse, chargée de l'attribution du précieux sésame, s'interrogeait : les trublions qui concoctent chaque jour le Petit Journal doivent-ils avoir une carte de presse ? Eric Marquis, président de la commission, donnait son sentiment sur le site d'Arrêt sur Images (article payant ici). Il semblerait que traquer la petite phrase et parcourir le zapping pour y dénicher des petites perles ne soit pas particulièrement un métier de journaliste. Tiens donc.

Dans un autre article (gratuit cette fois), je disais tout le bien que je pense de Cyril Hanouna. Je lui reprochais d'ériger en concept d'émission la poursuite de la petite phrase, le petit couac qui sera tourné en dérision par une bande de seconds couteaux. Dans cet article complètement à charge, j'ai oublié à l'époque de parler du Maître, j'ai nommé Yann Barthès. Spécialité du Petit Journal : traquet la petite phrase, l'incohérence dans le discours des politiques, la répétition de leurs phrases toutes faites. Soit. Après tout, c'est souvent très drôle et très juste.

J'ai commencé à sentir le malaise au moment de la polémique à propos du mariage pour tous. Je me suis senti gêné de tout ce lobbying à une heure de grande écoute dans une émission grand public. Des prises de position tellement mises en avant dans l'émission que je me suis demandé si on ne dépassait pas le cadre du programme. Pire : les opposants au mariage gay étaient systématiquement tournés en dérision, représentés à l'image uniquement par des cathos réactionnaires et caricaturaux. Diaboliser l'opposant pour appuyer son propos. L'idée n'est pas nouvelle mais elle ne rappelle pas le meilleur de la République.

Et puis le 12 novembre 2013, c'est reparti. Il paraît que la veille, un mec dans le public a mimé le geste désormais célèbre de Dieudonné : la quenelle.
Pour la ménagère qui penserait encore que la quenelle est une spécialité culinaire, Yann Barthès a préféré rappeler l'objet du délit : la quenelle est un geste antisémite.

Ni plus. Ni moins.

 

Jean-Claude Convenant est-il pire que nazi ?
Jean-Claude Convenant est-il pire que nazi ?

 

Commençons déjà par dire que de la part du mec dans le public, ce n'est vraiment pas très fin. Pas pour le geste en lui même, mais pour avoir fait ce genre de connerie à la télé. C'est aussi con que d'avoir fait des oreilles de lapin à la meuf devant lui. C'est stupide et puéril. Voilà. C'est aussi bête que ça. Ceci étant, si les détenteurs de la carte de presse dans l'équipe du Petit Journal avaient fait bon usage de ce document au nom duquel certains meurrent, ils auraient approfondi un peu le sujet. Au lieu de ça, Christophe Barbier, écharpe rouge de circonstance, déclare en direct qu'il s'agit d'un geste anti-sémite.

Non, la quenelle n'est pas un geste antisémite.
Puisqu'il s'agit in fine de taper sur Dieudonné (encore, et on est pas les derniers à le faire chez Captcha) il aurait été opportun de regarder ses spectacles, voire de l'interroger. Or, si on donne la parole à l'UMP, au Front National, aux Bretons casseurs de radars, retenez bien une chose :

ON NE PARLE PAS A UN HUMORISTE NOIR.
Est ce que c'est dit suffisamment clairement ?

On peut bien lui reprocher d'avoir créé un geste, geste détourné parfois à des fins politiques ou par quelques connards mal avisés et au cerveau abimé. Certes.
Mais on aurait au moins pu lui demander ce que voulait dire ce geste ? On aurait pu montrer des extraits de spectacle où il explique son geste. On aurait pu montrer dans quel contexte, avec quels mots il utilise ce geste. Mais c'est quelque chose que l'on refuse de montrer à la télévision. On peut bien montrer deux femmes s'embrasser à pleine bouche pendant des secondes interminables sur un écran de télévision, on peut montrer un pénis en gros plan au risque de choquer des enfants.

Mais on ne peut pas montrer un humoriste noir irrévérencieux, apprécié de milliers de français, expliquer un geste tout bête. Ce qui laisse tout loisir au Front National et aux vrais antisémites, ceux là, de reprendre le geste en question et de le détourner à leurs fins.

Ne vous y trompez pas : je blâme également Dieudonné pour tout ça. Pour avoir suffisamment entretenu l'ambigüité entre son propos "anti système" et son anti-sionnisme patent (ce qui, je le rappelle pour les moins assidus, n'est pas de l'anti-sémitisme).Dans notre critique de Foxtrot, son dernier spectacle, Genono et moi déplorions ce fait.
Mais cela ne doit pas dispenser les médias qui se veulent dans le "decryptage" de faire un vrai travail d'explication plutôt que de courber l'échine lorsque la polémique enfle.

On a connu Yann Barthès et son équipe plus courageux. Peut être aussi pour des causes qui leur semblaient plus nobles. Il semblerait que la liberté d'expression ne le soit pas suffisamment.



  • 3 thoughts on “La quenelle et le menteur : chronique ordinaire du Petit Journal

    1. Navrant cet article..
      Captcha c'était mieux quand ça en restait au rap ou au lol.
      Navrant car discerner l’antisionisme de l'antisémitisme est une bonne chose, (et je suis d'accord que l'amalgame là dessus est trop répandu, néanmoins, être antisioniste n'empêche pas d'être antisémite) mais Dieudo comme Soral remplisse les critères pour figurer dans ces deux tristes concours.
      Alors oui, les trois quarts des idiots qui les adulent en restent sur le 'nan mais mec, c'est anti systèmes, c'est pour ça qu'ils se font boycott'.
      Il n'empêche que par leurs actions (souvent non médiatisés) ils ont prouvés leur acoquinement avec l’extrême droite la plus flachlarde (Qui assure le service d'ordre de dieudo depuis 2007?)
      Vous déplorez un traitement médiatique, certes. Mais ne vous résumez pas à ça pour défendre l'auto martyr n°1.
      La quenelle est une invention parfaite de manipulation : signe fourre tout, provoquant donc rallieur. Maintenant l'associaton 'Quenelle+Selfie+réseaux sociaux' est très majoritairement le fait de fachos qui s'assument (le reste ayant des oeillères ou un esprit critique en fuite).
      Le tragique là dedans c'est que pour le prouver, il faut leur faire de la pub :
      http://k00ls.overblog.com/2013/12/pour-ceux-qui-pr%C3%A9tendent-que-la-quenelle-n-est-pas-un-geste-antis%C3%A9mite.html?utm_content=buffer76500&utm_source=buffer&utm_medium=twitter&utm_campaign=Buffer

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *