dinosaurusnazus

Rap-game et dinosaures

Kaaris a récemment remis au goût du jour la métaphore du dinosaure, en établissant dans AMG63 une comparaison aussi puissante qu'efficace : "elles se déboitent les babines quand elles sucent le dinosaure". Animalisation classique mais inventive, elle a produit un effet certain sur un public pas forcément préparé à ce type de punchline préhistorique, même si la mâchoire de dinosaure avait déjà été usitée par l'Oncle Tom ("J'compte croquer la vie avec une mâchoire de dinosaure") :

 

 

 

 

 

 

Pourtant, le rap français regorge de références aux monstres du passé. Tantôt par une métaphore sexuelle, tantôt par une référence peu judicieuse à la préhistoire, le rappeur-lambda aime se rappeler au bon souvenir des biscuits Dinosaurus des goûters de son enfance ... Une madeleine de Proust parfaitement assumée par LeBoy Krisy'B dans Vraiment moi :  "J'ai pas tourné autour du pot donc j'ai aligné quelques mots du genre : Fuck You ! tout en mangeant mes petits dinosaures".

29266 - comic dinosaur nazi velociraptorMais la majeure partie du temps, le lyriciste utilise la figure du dino pour se viriliser. Kaaris posséderait selon lui "le torse et les triceps du tricératops" (Bébé). Hyacinthe, quand à lui, trouve le moyen de comparer sa bite à un animal préhistorique : "Ankylosaure, la queue est longue et le bout est gros" (Rap Game Nuit sans Fin). La métaphore est bien souvent sexuelle, et Taïpan considère être "au rap ce qu'un putain de tyrannosaure est à la levrette" (Rien à Prouver).

Mais contrairement aux idées reçues, le tyrannosaure n'est pas forcément le plus populaire chez les rappeurs : le vélociraptor, rendu célèbre par sa représentation erronée dans Jurassik Park, est l'un des plus cités : "Evite de clash un vélociraptor" (Gringe - Ennemi d'état.com) ; "touche à mon bifteck, j'suis pire qu'un Vélociraptor" (Deen Burbigo - Partiel de punchlines -chez NeoBoto-). Différentes écoles s'affrontent pour déterminer le sort à réserver aux reptiles géants : si Dooz Kawa préfère leur réserve la corde et le tabouret ("les dinosaures d'un monde perdu on les a vus et bien pendus pour oublier que l'heure est grave" - Message Aux Anges Noirs), Médine préfère les prendre en bouche ("les dinosaures de Brazzaville ont déversé leur poison" - Lecture aléatoire).

"J'suis un fuckin dinosaure, old-school dans ma tête" (FiligraNNVentre Du Dragon) ... l'animal préhistorique est bien évidemment synonyme d'ancêtre, et s'associe naturellement à l'ancienne école. Poulpix en donne une nouvelle illustration dans 60 Kilogrammes, lui qui est "tellement old-school qu'il se déplace en ptérodactyle". Le dinosaure volant est mentionné également par Swift Guad dans Vautour : "volatile et nécrophage, descendant du ptérodactyle". 3010 a quand à lui une "attitude en or, swag de dinosaure" (Bienvenue dans le Premium). Difficile à confirmer, d'une part parce que le swag de 3010 est tout à fait subjectif, et d'autre part car la qualité première d'un dinosaure n'est pas forcément d'être soin. Au contraire, il est régulièrement utilisé pour ridiculiser l'adversaire : "A côté de moi t'as l'air d'un fossile, t'es encore à l'époque du pterodactyle" (Hastero KidHastero) ou encore le moins académique "bandes de fuckin' tas de fiantes de diplodocus lépreux" de Freddy Gruesum dans Admirez. Toujours dans le domaine "peu académique", citons l'inévitable Seth Gueko, qui "baise les putes comme un dinosaure" dans Bafana Remix. Il convient alors de se demander si les reptiles géants étaient réellement adeptes de prostituées ...

vlcsnap-2012-03-07-13h30m18s186

Médine (à nouveau) aura peut-être la réponse, lui qui se pose en véritable expert des vertébrés diapsides du passé : "les dinosaures ont disparu par manque d'adaptation" (Oracle). Une superbe analyse de spécialiste. Se positionnant dans le même registre, Keny Arkana se décrit dans Odyssée d’une Incomprise comme "descendante des étoiles, pas des singes, encore moins des dinosaures" (attention tout de même : scientifiquement, la filiation génétique entre la rappeuse et les astres lumineux reste tout de même à prouver). Plus habitué au Club Dorothée qu'aux bancs de l'école, Vidji (5 Majeur) se trouve quant à lui "désolé si Denver n'est pas le dernier des dinosaures" (On pèse). D'autres donnent la même impression de ne pas avoir fréquenté assidument les établissements de l’Éducation Nationale, non pas par manque de documentation scientifique, mais simplement par le sens sibyllin de leurs lyrics : "j'back avec des evil buzz à dos du minotaure, j'réanime les dinosaures" (Maybe WatsonMange un char).

Dernier trublion à avoir esquivé avec soin les institutrices (sauf peut-être pour leur offrir le rôle principal d'un snuff movie), Alkpote a pour lui un véritable motif d'absence dans son carnet de correspondance : "J'encule les ptérodactyles".

Alkpote avec des dinosaures nazis
Alkpote avec des dinosaures nazis



  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *