Childish_Gambino-Bowery_Ballroom-1

10 albums de Décembre 2013 / Janvier 2014

Le passage de 2013 à 2014 a sûrement été un vrai choc pour la plupart d'entre nous. Entre haleines trop alcoolisées, freins trop rongés ou réputations trop souillées, le tableau ne fait que moyennement envie. Rassure-toi, pour t'aider à changer ce vieux slip sale qu'est 2013, je te propose une sélection de quelques projets musicaux qui valent le coup. Espèce de gros dégueulasse.

Clams Casino - Instrumental Mixtape 3

Le beatmaker spécialisé dans le cloud rap qui a tout cassé notamment grâce à Lil B a sorti sa troisième tape avec deux sons pas encore utilisés. C'est toujours aussi cool d'écouter ses basses toutes douces de temps à autre. Dispo ici

Childish Gambino - because the internet

Avec mes potes on adore le comparer à une sorte de Drake version 2.0. Le mec chantonne, rappe et se nique un putain de missile atomique au prénom imprononçable (Jhene Aiko). Childish avait déjà sorti quelques mixtapes assez intéressantes, avec des prods farfelues et des collaborations étonnantes, et là il nous délivre un album vraiment dans l'air du temps : internet. Le disque est bizarrement foutu, à la manière d'un livre avec des chapitres, sauf qu'ils se répètent, un truc assez indescriptible qu'on pourrait comparait à une sorte de bordel cohérent, principe que les femmes ne comprendront bien évidemment pas. C'est une belle descente aux enfers enrobée d'amour et de haine, c'est sympathique et ça change, une fois de plus, de la trap et de sa violence exploitée sous tous les angles.

Fredo Santana - It's A Scary Site 2

Ben tiens, en parlant de trap, en veux-tu en voilà. Fredo Satana, aka le petit-fils de Satan, aka Pain d'Epice, aka jouflu, aka petit bide, aka 47 (guette le jeu de mot) revient avec encore une nouvelle mixtape dans la lignée de la Drill chicagoenne : quantité et violence extrême. Fredo n'est pas connu (on le répète) pour la qualité de ses enregistrement ou même la qualité de ses raps, ça c'est sûr. Mais même si son projet ressemble à une grosse brique quasiment impossible à avaler, c'est toujours agréable de lancer quelques titres choisis au préalable pour faire des pompes de cow-boys tout en fredonnant d'énormes atrocités durant les temps de repos en sueur.

King Louie - Drilluminati 2

Après avoir sorti Driluminati premier du nom fin 2012, King Louie et son grand front (rien à voir avec la petite-amie de La Fouine hein) sont revenus pour larguer le deuxième opus. Plus cohérent, moins de gros bangers certes, mais plus compréhensible et digérable sur la longueur, cette deuxième brique apportée à l'édifice m'a personnellement fait espérer un vrai album bien monté de A à Z, histoire de bien s'avoiner la gueule. Note spéciale pour le titre "Again", où l'on peut remarquer que la prod a été faite par un maçon adepte du marteau-piqueur bien lourd et puissant.

Busta Rhymes & Q-Tip - The Abstract & The Dragon

J'ai pas du tout écouté cette tape par manque de temps. Du coup je préfère être honnête, mais selon les dires c'est un truc fait par des mecs de 40 piges et qui eux assurent bien plus qu'un ancien accro aux amphétamines peroxydé. Mais c'est disponible gratuitement ICI.

OppositionC & Koursky Lion - The Promethazine Elevator II : The Dawn Of Bermuda Lee

Certaines personnes se doivent de faire des choses ensemble pour l'humanité. C'est le cas du rappeur OppositionC (Floride) et le beatmakeur Koursky Lion (Loire-Atlantique), tu vas me dire qu'il y a un peu plus simple comme rencontre, ce à quoi je te répondrai d'aller te faire enculer même si tu as raison. Nos deux comparses sont soudés comme deux couilles bien installées à la base d'une longue verge bien dure enfoncée dans le cadavre d'une morte-vivante de série B à la langue cisaillée et avide de cocktail au sperme et au sang. C'est impossible de passer à côté de leur mixtape aux odeurs cadavériques, aux bruits de portes qui claquent trop fort et aux paroles aussi dérangées que subtiles : le lien bandcamp.

Young Scooter - Street Lottery 2

Tous les suceurs qui ont sucé le premier volet se voient actuellement obligés de sucer ce volet.
Tous les mecs qui ne comprennent pas la musique de Scooter ne la comprendront toujours pas dans ce volet.
Toutes les meufs qui ont eu des rapports sexuels avec ma personne sont arrivées avec un carpaccio et sont reparties avec un chou-fleur.
Pardon.
Et certaines personnes n'ayant pas accroché au premier volet, trouveront celui-là relativement cool, sans vraie raison valable. C'est vrai que le rap vachement simpliste (personnellement je le trouve simpliste, cela n'engage que moi, ne venez pas me mettre de gifle, vous risqueriez de vous faire mal) de sir Scooter peut laisser perplexe, mais j'ai l'impression que les prods sont meilleures, tout comme le chantonnement de Scooter. Dispo ICI

Hits Alive - Triple 6 Vol.2

Une mixtape de prods faite par 2 beatmakeurs qui ont monté quelques prods pour le dernier album de Seth Zgeg. C'est très très bon, ya une vraie ambiance d'horreur (encore, je sais) et chaque morceau est accompagné d'une putain (celle qui a la voix de Google Trad je crois) qui dit des saloperies "BisousBaveux", et des choses un peu plus censées "Sachez que dans chaque barbu, il y a un rasoir qui sommeille". Dispo à cette adresse légalement et gratuitement.

Autres trucs

Il  y a aussi les compils de fin d'année de Pure Baking Soda comme les pépites de Gucci Mane (qui m'a presque fait pleurer) et l'album secret de Future (qui vous réconciliera avec lui si vous étiez un peu en grippe) que je ne peux que vous conseiller d'écouter. Et ce son de Tree (extrait de son prochain projet) aussi qui a été mis dans une liste de je ne sais trop quoi faite par RedBull :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *