maxresdefault303

La criminalité organisée nationale et transnationale abordée à travers ... GB Paris vol.1

Si l'album Scarface d'Afrique préfigurait par son nom une profusion de références à la criminalité organisée, que dire de Grand Banditisme Paris 1 d'Hype et Sazamyzy, un album qui accueille par ailleurs le fleuron de l'indépendant français sur un total de 17 pistes.

 

Le Milieu a beaucoup changé ces dernières années. Des caïds de cités ont remplacé les voyous à l'ancienne. Le Milieu ne se limite plus à quelques grandes villes, désormais des réseaux sont disséminés un peu partout en France.

 

Cette citation extraite du reportage de Canal + intitulé "Caïds des cités - Le nouveau grand banditisme" résume à la perfection des changements survenus dans la pègre française entre 1980 et 2000. Le Milieu, qui jusque là était dominé par les grandes familles corses, a été bouleversé par l'arrivée de jeunes des cités et de gitans, moins expérimentés mais plus téméraires et mieux équipés que ces derniers. Si la plupart des jeunes issus de cités se cantonnent à la petite délinquance ou à des trafics mineurs, une part infime de ces jeunes parvient à se hisser dans les sphères du grand banditisme, notamment dans des équipes de braqueurs ou des réseaux d'importation de drogue. Les corses n'ont cependant pas disparu du paysage du crime organisé français, ils se sont simplement repliés sur leur île, qui est passée du statut de refuge à celui de terrain de chasse. Ce replis s'est notamment amorcé à l'apparition du fameux gang de la Brise de Mer, spécialisé dans les braquages. Cependant, les corses restent très présents dans certains domaines où ils conservent une mainmise: les cercles de jeux (comme en témoigne l'affaire du cercle de Wagram) et le trafic d'héroïne. La meilleure illustration des changements survenus dans le Milieu est offerte par Jérôme Pierrat dans son ouvrage intitulé "La mafia des cités".

Financier de la pègre, tentacule d'une pieuvre
Marchandises arrivent par le biais du fleuve

Alpha 5.20, qui pose par ailleurs l'un des meilleurs couplets de sa carrière, fait ici référence à la Cosa Nostra, organisation sicilienne à la réputation sulfureuse. Ce surnom de pieuvre ("piovra") qu'on lui attribue est imputable à l'organisation de cette dernière. En effet, la Cosa Nostra a été la première organisation criminelle à se hiérarchiser de manière à ce que chaque membre ne connaisse directement que son supérieur hiérarchique immédiat, de manière à entraver toute enquête. C'est donc, plus qu'une organisation pyramidale qu'on a tendance à lui attribuer, une organisation en grands réseaux distincts les uns des autres (les tentacules) mais tous reliés à la Cupola (la pieuvre), un conseil international réunissant les plus grands chefs de l'organisation. L'image de la pieuvre avait également été utilisée par l'occident pour désigner la menace soviétique, qui depuis Moscou tendait ses tentacules jusqu'en France sous l'apparence du PCF.

Pieuvre-communiste-1936-1937

Une autre référence à la mafia italienne, et cette fois à la Camorra, une mafia implantée dans la région de Naples, est faite dans le morceau Do What U Feel. La Camorra se différencie totalement de la Cosa Nostra par sa structure, qui est plutôt un assemblage de petits gangs qu'une grande organisation centralisée.

On nique le rap et personne parle, Omerta
On est la Camorra

Le rôle de financier de la pègre que s'arroge Alpha est celui d'un gangster ayant amassé des sommes d'argent suffisantes pour se contenter d'en prêter pour financer des actions illégales et en tirer des bénéfices. Le financier le plus connu de l'histoire de la Cosa Nostra était Arnold Rothstein, qui possédait également des intérêts dans les casinos. Quant aux marchandises, il s'agit manifestement de produits de contrebande acheminés d'une frontière à l'autre par la voie fluviale. Étant donné qu'Alpha se localise à Dakar, il pourrait s'agir du fleuve Gambie, qui a donné son nom au pays éponyme et qui a l'avantage de traverser successivement trois pays, la Guinée, la Gambie et le Sénégal. Dans son rôle de financier de la pègre, Alpha se constitue un parc immobilier dans le but de blanchir de l'argent gagné illégalement.

J'vois la vie en grand, Ghetto Fab immobilier
Racheter des quartiers, j'ai des titres fonciers

Pour un criminel désireux de blanchir son argent sale, l'immobilier présente l'avantage d'être un domaine d'investissement sécurisé (dans la mesure où le pays choisi est stable politiquement) mais également une source de revenus puisque sujet à la spéculation. De plus, l'investissement massif de grosses sommes d'argent n'attire pas l'attention, ou du moins pas autant que dans d'autres domaines puisque le coût des structures est élevé par définition. La possibilité de mettre en location ces propriétés est de plus attirante pour des gangsters parfois dans la nécessité de justifier leurs revenus et donc de toucher de l'argent légalement. La possibilité d'employer des prêtes-noms est également attrayante puisqu'elle permet de posséder plusieurs dizaines de propriétés tout en restant insolvable. Ce sujet du blanchiment d'argent est également abordé dans le morceau Amnezia.

Pour laver l'argent crade, achète un lavomatique

Cette punchline, à première vue d'un goût douteux, fait en fait référence au blanchiment d'argent par l'achat de petits commerces. En effet, un bon nombre d'organisations criminelles et notamment des gangs de braqueurs issus du grand banditisme souhaitent simplifier la procédure habituelle du blanchiment d'argent, qui passe par un fractionnement des dépôts bancaires dans des paradis fiscaux, et font l'acquisition, en fonction de l'ampleur de leurs revenus illégaux, d'un ou plusieurs commerces de proximité. En effet, le commerce de proximité a cet avantage qu'il perçoit la majorité de ses bénéfices en versements liquides et en petites coupures. Rien de plus facile donc que de glisser parmi ces coupures des devises d'argent sale et d'augmenter artificiellement la fréquentation de son commerce. Pour des organisations de grande ampleur souhaitant blanchir des grosses sommes, il suffit d'investir dans une ou plusieurs chaines de commerces (restauration rapide, laveries automatiques …) pour encaisser légalement des millions d'euros issus du narcotrafic. Cette technique est également appliquée par des organisations asiatiques à des restaurants chinois, ce qui peut expliquer la prolifération d'établissements de ce genre dans certains quartiers.

Y'a personne entre moi et l'boss de Rotterdam

En Hollande, la ville de Rotterdam est l'une des principales plaques tournantes du trafic de drogue. La Hollande, du fait des spécificités de ses lois dans le domaine de la vente de stupéfiants, s'est rapidement imposée en Europe occidentale comme un point de réapprovisionnement, non seulement en cannabis mais également en drogues dures. C'est la seconde destination des go fast français, qui doivent traverser deux frontières pour y arriver. L'ouverture des frontières au sein de la Zone Schengen en 1990 a permis la mise en place de ces go fast. Les voitures empruntent généralement l'autoroute à une vitesse croisière de 160km/h. Elles partent des banlieues de Paris, Lyon ou Strasbourg et restent en contact permanent grâce à des téléphones portables fonctionnant sur un réseau international. Dans la prolongement de ce thème du go fast et dans le même morceau intitulé Boom Boom, on est interpelé par la phrase suivante :

Les douanes font bien leur taff quand y'a une pouk dans ton équipe


Peut-être s'agit-il d'une référence au film Go Fast du réalisateur Olivier Van Hoofsadt, dans lequel on voit un réseau de go fast démantelé grâce à la présence d'un flic infiltré et d'une balance. Ceci étant dit, cela reste peu probable étant donné que Sazamyzy lui-même avait critiqué dans le reportage de Canal + intitulé C comme Caillera le manque de réalisme de ce film, dans lequel on voit les voitures rouler à des vitesses bien trop élevées alors même qu'elles ne sont pas prises en chasse. Toujours dans le registre thématique de la poukave, c'est Joe Lucazz qui lance la phrase polémique de l'album dans le morceau La tête dans les étoiles :

Frank Lucas reste une grosse poukave

Ce sujet avait déjà été abordé avec le rappeur lors d'une interview pour le Blavog et il avait répondu, ensuite conforté dans sa position par Escobar Macson, que le gangster Frank Lucas reste malgré les circonstances atténuantes qui entourent sa délation, une grosse poukave. Quoique essentiellement connu à travers le film American Gangster dans lequel son rôle est interprété par Denzel Washington, Frank Lucas est bel est bien un authentique gangster et l'épisode de son arrestation est bel et bien réel.

Boy fais moi un dix, un dix grammes de plastic
J'applique une technique apprise sur le site de Ben Laden

Sans doute involontairement, Shone aborde ici le thème de la nouvelle criminalité transitant par le support informatique. Le site de Ben Laden, ou plus exactement de l'organisation terroriste Al Qaïda, existe bel et bien. Il est hébergé sur un réseau anonyme parallèle au Clear Web, l'internet que nous connaissons tous. Ce réseau, le Deep Web, n'est accessible que par le biais du navigateur TOR, qui garantit un anonymat presque total, ce qui fait du Deep Web le refuge de terroristes, mais également de vendeurs d'armes, de drogue, de contrefaçons, de produits de contrebande et d'autres denrées proposées à des tarifs défiant toute concurrence. Il existe d'autres réseaux du même acabit tels que le Freenet. L'ensemble de ces réseaux corrompus par la criminalité est surnommé par les médias Dark Web. Ces réseaux utilisent un système de payement alternatif et anonyme, le Bitcoin. Les livraisons s'effectuent généralement par la poste dans des boîtes à lettres anonymes.

Moitié Crip, moitié Blood
Moitié triade, moitié yakuza
Moitié Tony, moitié Sosa

Dans Braquage Éclair, Bolo aborde trois aspects du crime organisé en trois lignes. D'abord, la fameuse guerre entre le gang des Crips et le gang des Bloods. Le conflit, qui était né dans le quartiers de Compton, à Los Angeles, en 1972, s'est répandu à travers le pays en raflant sur son passage des centaines de vies. Le trafic de drogue, et notamment de crack, a fortement contribué à la fois à accentuer la concurrence entre les gangs rivaux et à stabiliser la situation et le nombre de morts. Le deuxième aspect est celui du crime organisé asiatique. Les organes les plus connus de ce crime organisé asiatique sont en effet les triades et les yakuzas. Une triade est une organisation extrêmement structurée, souvent ritualisée et mise en rapport avec des religions comme le bouddhisme ou le taoïsme, quoique cela tende à être de moins en moins vrai. Les triades les plus importantes sont nées sous l'occupation coloniale de la chine au XIXe siècle et étaient initialement des organisations d'autodéfense patriotiques. Aujourd'hui les triades sont présentes en Chine, Indonésie, Malaisie, Inde et dans l'ensemble de l'Asie du Sud-Est.

AntonKustersYakuza1Les yakuzas sont des truands japonais, organisés en clans régis par des oyabuns. Ils sont soumis à un code d'honneur strict, si bien que leur effectif est de plus en plus réduit : la discipline imposée par les clans attire de moins en moins les jeunes japonais. Les domaines de prédilection des yakuzas sont les jeux de hasard et les manipulations financières. Enfin, à travers les personnages de Tony Montana et d'Alejandro Sosa, il aborde le crime organisé Sud-Américain qui trouve ses principaux débouchés dans le sud des États-Unis, en Californie ou en Floride. En Amérique du Sud, le crime organisé est régis par des cartels, des organisations qui contrôlent l'ensemble du trafic, de la culture à la revente. Le passage de la frontière est l'apanage des truands mexicains, qui disposent de matériel de pointe comme des sous-marins fournis par des réseaux russes pour les plus grosses livraisons. La plupart du temps, les livraisons de drogue sont mêlées à d'autres chargements, par exemple de clandestins ou d'animaux exotiques.

On te filoche ta rivière de diamants
Puis la bicrave à Dubaï ou Bangkok

Pour terminer sur une touche d'exotisme, partons à Dubaï … La capitale économique des Émirats Arabes Unis est une véritable plaque tournantes de tous les trafics, car interconnectée avec le monde entier par des vols réguliers, bénéficiant d'avantages financiers et donc considérée comme une place offshore, et située sur le marché de l'or. L'or est l'une des valeurs favorites du truand, ainsi que les diamants. International, l'or gagne sans cesse de la valeur et de plus ne peut pas être dévalué ou chuter en même temps qu'un gouvernement. La seule valeur plus avantageuse que l'or est le diamant en raison des facilités de transport qu'il implique. Bangkok est l'une des nouvelles places fortes du crime organisé. Le marché noir s'y tient en plein jour, on y vend des étalages entiers de contrefaçons gérés par des émissaires de réseaux criminels occidentaux, et plus précisément issus de la pègre londonienne. La corruption ambiante permet également aux malfrats de racheter d'immenses parcs immobiliers qu'ils revendent à prix d'or à de investisseurs étrangers. La ville est également au centre de réseaux de narcotrafic, prostitution, pédocriminalité et de trafic d'antiquités.

00-sazamyzy_et_hype-grand_banditisme_paris_vol-1-web-fr-20111

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *