poutine-accorde-15-milliards-de-dollars-kiev

From Russia with Love, épisode 3 : Viktor Ianoukovitch

L'ex-président ukrainien Viktor Ianoukovitch
L'ex-président ukrainien Viktor Ianoukovitch

Il a fait la une de tous les médias ces dernières semaines, tour-à-tour comme interlocuteur de l'Union Européenne, comme allié du président russe Poutine, comme boucher envoyant des bataillons de policiers réprimer toute contestation dans le sang et enfin comme président destitué d'un pays à l'avenir désormais incertain … Mais qui est-il vraiment ? Épopée d'un ancien métallurgiste au passé sulfureux devenu président d'un des pays les plus corrompus au monde.

 

Viktor Fedorovytch Ianoukovitch est né le 9 juillet 1950 dans la ville industrielle de Ienakievo, située dans la région de Donetsk. Son père est lui-même métallurgiste dans l'usine de la ville et sa mère est infirmière. Le jeune Viktor commet ses premiers larcins à l'âge de 15 ans, lorsqu'il entre au collège minier. Il rejoint une bande de jeunes, Pivnovka, et se spécialise dans le vol de chapeaux et de montres (1). Il est arrêté pour la première fois en novembre 1967. Il est accusé de vol et condamné à trois ans de privation de liberté. Il est envoyé dans un camp de redressement pour jeunes délinquants, où il ne purge que 6 mois avant d'être libéré pour bonne conduite. En juin 1970, il est de nouveau condamné, cette fois à deux ans de détention, pour coups et blessures. Au cours de ces années passées derrière les barreaux, Viktor rencontre le chemin d'un personnage qui changera sa destinée, Rinat Akhmetov.

 

Rinat Akhmetov, l'éminence grise de Ianoukovitch
Rinat Akhmetov, l'éminence grise de Ianoukovitch

Aujourd'hui, Rinat Akhmetov est l'homme d'affaires le plus riche d'Ukraine, avec un capital estimé à 15,4 milliards de dollars, et se place dans les 50 premières fortunes individuelles mondiales selon le magasine Forbes (2). Cette fortune, Rinat l'a acquise alors qu'il était connu sous le sobriquet d'Alik Grek. Dans les années 90, Alik Grek dirige un clan de truands tatars de la ville de Donetsk. L'indépendance de l'Ukraine est proclamée en août 1991. En 1992, une guerre entre clans mafieux éclate dans les rues de Donetsk. La moyenne d'homicides de la région de Donetsk passe en 1992 de 50 par an à 6 par semaine...

Rinat Akhmetov, grâce à des méthodes expéditives, prend rapidement le contrôle de la ville et de ses commerces, et maintient le milieu politique sous une pression constante. Lorsqu'il décide de mettre la main sur le club de football du Shakhtar-Donetsk, il place une bombe dans les gradins lors du match du 15 octobre 1995 qui oppose les ukrainiens à Tavryia pour assassiner le président du club Akhat Bragin. Akhat décède, ainsi que de nombreux civils présents dans les gradins. Rinat investit alors dans des équipements coûteux et des joueurs d'envergure internationale avec l'intention du faire du Shakhtar-Donetsk un grand club européen.

Alik désire également investir les instances politiques de l'oblast de Donetsk. Pour cela, il fait appel à Vikto Ianoukovitch, qui est en contact avec les truands de Donetsk depuis ses séjours en prison. Dès 1997, Ianoukovitch devient gouverneur de la région, fort de l'appui de son protecteur. Le président, Léonid Koutchma, a conscience de mettre un truand au pouvoir mais espère réguler par ce moyen la violence déployée par le clan de Rinat (3). L'influence du clan d'Alik Grek sur l'univers politique ukrainien se manifestera non-seulement avec l'ascension de Viktor Ianoukovitch et du Parti des Régions, mais aussi par un soutien à Igor Merkulov, premier dirigeant du Parti Libéral d'Ukraine, qui apportera d'ailleurs son soutien à la candidature de Viktor Ianoukovitch au cours des élections de 2006. Merkulov sera d'ailleurs condamné le 25 août 2006 à Moscou pour une fraude dont le montant s'élèverait a plusieurs dizaines de millions de dollars (10).

 

 

La région de Donetsk, épicentre de la criminalité organisée ukrainienne, est située au Sud-Est du pays
La région de Donetsk, épicentre de la criminalité organisée ukrainienne, est située au Sud-Est du pays

 

Sous l'égide de Ianoukovitch devenu premier ministre en 2002, le clan d'Akhmetov prend une ampleur incroyable. Sur les 54 adjoints attachés au ministre, 47 sont originaires de Donetsk. De nombreux hommes politiques, comme Vassily Djarty, président du conseil des ministres de la République Autonome de Crimée sont issus directement du milieu du crime. Vassily, autrefois connu pour avoir pratiqué le racket armé d'une batte de baseball, a été au cours de sa carrière politique accusé de détournements de fonds et d'avoir organisé un trafic de voitures volées à l'échelle nationale. Sous son influence, la frontière polonaise de l'Ukraine devient assez poreuse pour permettre l'installation d'un passage vers l'Union Européenne de denrées diverses, telles que des produits stupéfiants ou encore des esclaves. Chaque année, près de 100 000 esclaves, dont la moitié de prostituées, transitent par l'Ukraine (1). Ce trafic a été placé sous la tutelle d'un dénommé Manusov, qui y a impliqué des pointures du crime organisé, comme Anatoly Bandura, qui sera abattu en 2005 parce qu'il refusait de verser sa part à Rinat (4).

Toujours grâce à Ianoukovitch, d'autres trafics se sont développés, dont un trafic de médicaments utilisés comme drogues. Ce trafic se déroule grâce à l'appui de Tiatiana Bakhteeva, directrice générale des syndicats cliniques et médicaux de la région de Donetsk devenue députée du Parti des Régions au parlement en décembre 2012 (3, 5). Les médicaments, Tramadol, Promedol et Méthadone, sont distribués à travers le pays, où les addictions se révèlent de plus en plus nombreuses.

Dernier exemple de l'influence néfaste du clan de Donetsk sur le pays, le cas de la région industrielle de Donbass. Les ouvriers métallurgistes et les mineurs de Donbass sont vingt fois moins payés que des ouvriers européens ou américains, trois fois moins que des ouvriers russes, et même moins que des ouvriers chinois ou sud-africains. Les installations sont vétustes et des accidents sont très fréquents, comme le samedi 11 mars 2000 dans la mine de Bakorkovo (6). Chaque année, entre 3 et 7 milliards de grivnas, soit plus de 220 millions d'euros, sont volés sur l'ensemble de la production industrielle de Donbass (3).

On se souvient également de l'affaire des hôtels ukrainiens qui, peu avant le lancement de l'Euro 2012, avaient doublé le prix des chambres, consciemment ou sous la menace de groupes armés qui avaient réquisitionné les établissements hôteliers de force, par exemple l'hôtel Slavoutitch (7).

L' ex-premier ministre ukrainien Mykola Azarov a quitté le pays dès l'annonce de sa démission le 28 janvier. Il a aussitôt rejoint Vienne, où sa famille possède des investissements de plusieurs millions d'euros dans divers sociétés-écrans. Le président Ianoukovitch a lui-même eu recours à ce genre de manipulations, en faisant recours à une société nommée "Group-DF" (8). Peu après, le président a lui-même tenté de s'enfuir le 22 février en proposant un pot-de-vin aux responsables de l'aéroport de Donetsk pour laisser décoller son appareil, qui n'était pas en règles (9). Comme on peut le constater, le choix de l'aéroport n'a pas été confié au hasard, le président espérait sans-doute trouver dans cette ville le soutien du clan qu'il a nourri pendant sa présidence …

 

 

(1) Уникальная биография кандидата в Президенты Украины В.Ф.Януковича (Biographie unique du candidat à la présidence d'Ukraine V. F. Ianoukovitch) - Анатолич : http://censor.net.ua/forum/499671/unikalnaya_biografiya_kandidata_v_prezidenty_ukrainy_vfyanukovicha

(2) Forbes - Rinat Akhmetov : http://www.forbes.com/profile/rinat-akhmetov/

(3) Криминальная оккупация (Occupation criminelle) - Alexandre Boïko (2007)

(4) Genshtab - Anatoly Bandura : http://genshtab.info/Бандура,_Анатолий

(5) Бахтеева Татьяна Дмитриевна (Bakhteeva Tatiana Dmitrievna) : http://file.liga.net/person/660-tatyana-bahteeva.html

(6) Les Dernier Mineurs du Donbass - Max Hureau : http://www.regard-est.com

(7) Benjamin Bidder et André Eichhofer - La mafia ukrainienne fait monter les prix des chambres d'hôtels : http://www.courrierinternational.com/article/2012/04/16/la-mafia-ukrainienne-fait-monter-les-prix-des-chambres-d-hotel

(8) France 24 - Ukraine-Autriche : les liaisons dangereuses du clan Ianoukovitch : http://www.france24.com/fr/20140207-ukraine-autriche-paradis-fiscal-ianoukovitch-azarov-blanchiment-clan-famille-klyuev-firtach/

(9) Kim Hullot-Guiot - Où est passé Ianoukovitch, le président fuyard ? : http://www.liberation.fr/monde/2014/02/26/ou-est-passe-ianoukovitch-le-president-fuyard_983155

(10) Businessman Condemned for Attempt on Investments - http://www.kommersant.com/p699949/r_500/Businessman_Condemned_for_Attempt_on_Investments/

 

Autres sources:

 

Fondation Robert Schuman - Election présidentielle en Ukraine, 31 octobre et 14 novembre 2004 : http://www.robert-schuman.eu/fr/oee/0348-election-presidentielle-en-ukraine-31-octobre-et-14-novembre-2004

http://ru.wikipedia.org/wiki/Кушнарёв,_Евгений_Петрович

http://theinsideleft.com/shakhtar-donetsk/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *