SADEK

Sadek a perdu du poids, mais sa dernière mixtape est vraiment lourde

La mixtape de Sadek - "En attendant Johnny Niuum ne meurt jamais" est disponible en écoute gratuite depuis le 19 mars.

"Sadek n'est pas franchement le rappeur français le plus intéressant. Un premier album, pas mauvais, mais plutôt scolaire dans sa conception, quelques apparitions sur des compilations ... Sadek sait écrire, sait rapper, mais peine à sortir de ses rails. Pourtant, lorsqu'il se lâche vraiment (91-93 feat Alkpote, Benef feat Zesau), on le sent capable d'aller plus loin et de martyriser le beat avec pas mal d'aisance." (#) A quelques semaines/mois de la sortie de Johnny niuum ne meurt jamais, Sadek nous offre donc une mixtape "en attendant", ce fameux apéritif de rappeur, destiné à faire patienter les fans et à rappeler au public que "hé, les gars, je suis encore vivant !".sadek2

J'veux devenir le dealer à Claire Chazal- 11 pistes en écoute gratuite sur Soundcloud -saluons la démarche, à une époque où le moindre freestyle est monétisé-, la plupart sur des faces B issues des projets US en vogue en ce moment (du Man of the Year de Schoolboy Q à A$ap Ferg en passant par Meek Mill ...), pas de réelle ligne directrice, si ce n'est cette envie de kicker, de varier les flows au maximum, et de prouver que le boug Sadek peut s'adapter à n'importe quel type d'instru. Sur ce point, c'est parfaitement réussi : quoi qu'on puisse penser du MC quatrevingttreizien, sa maitrise technique est indéniable. Énergique, voire survolté par moments, on sent qu'il s'amuse à placer autant d’accélérations judicieuses que de références déroutantes, et à prouver aux sceptiques qu'il est réellement doué.

600.000E cash, comme si j'étais Dieudonné, tous les Zéniths pleins à la Dieudonné- Entre égotrip, freestyle, introspection, et réflexion, Sadek fait rapidement le tour de ce qu'il sait faire, sans trop se poser de limites, ni s'imposer un format schématique trop classique -le défaut criant de ses précédents projets-. Forcément, tout n'est pas parfait, et certaines pistes n'apportent clairement rien d'intéressant ... mais c'est là tout l’intérêt d'une mixtape gratuite : tester, essayer de nouvelles choses, quitte à rater sa cible. "En attendant JNNMJ" remplit donc parfaitement son rôle : permettre à Sadek de se lâcher enfin, sans la pression inhérente aux attentes autour d'un véritable album. Au final, cette cassette mélangée est même la carte de visite idéale pour le rappeur : un condensé rapide de ses références et une démonstration claire de ses qualités techniques.

J'voulais placer une grosse punchline pour vous alimenter, mais c'est pas au foot en salle qu'il faut mettre les chaussures de la rentrée- Espérons désormais que Johnny Niuuum ne tarde pas trop à livrer son prochain opus, et si, rap français oblige, les délais s'allongent, gageons qu'il saura continuer à occuper le terrain de manière régulière, en donnant une ou plusieurs suite(s) à cette mixtape.

SADEK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *