UNE ALK

Pourquoi l'Orgasmixtape est le meilleur compact disc de tous les temps

Raison n°1 : Le titre "désanussage".

A la lecture de la tracklist, la piste 5 frappe évidemment les esprits. Le verbe désanusser, qui a été utilisé pour la première fois par Alkpote sur L'arrivée de Serge Gainzbeur, se décline ici en un superbe nom commun (masculin : un désanussage). Le désanussage désigne l'action de retirer l'anus du partenaire sexuel, suite à une pénétration anale particulièrement violente (exemple : "c'est un désanussage, pas de lubrifiant"). Application possible : "Quelle rouste pour le parti socialiste aux municipales ! Un véritable désanussage" ; "-Viens t'assoir près de moi ! -Impossible, j'ai subit un désanussage cette nuit."

Bkm5eHVCcAE-lp_

Raison n°2 : Le name-dropping abracadabrantesque.

Liste non-exhaustive, dans le désordre : Guy Lux, Céline Dion et René-Charles, Alain Soral, Enora Malagré, Mouammar Khadafi, Jerem Star, Laurent Gerra, Lady Gaga, Saddam Hussein, Ségolène Royal, Claude Nougaro, Thierry Gilardi, Malcolm, Reese et Francis.

Et évidemment, chacune d'elle est placée dans un contexte parfait :

Ça va me donner la chiasse si je vois Enrico Macias !

114975122

Raison n°3 : L'exploration totale des champs lexicaux de la sodomie, de la fellation, et des secrétions diverses, ainsi qu'un état des lieux complet de l'ensemble des paraphilies connues.

En 2007, Alkpote annonçait son premier album solo avec une mixtape sobrement intitulée "Sucez-moi avant l'album". Un septennat plus tard, il n'a évidemment rien perdu de sa musicale libido. Cette obsession troublante pour la fellation, marque de fabrique du rappeur, est ici contrebalancée par une nouvelle lubie : la masturbation.

"J'veux pas te baiser j'préfère me lébran"
"Rien ne me fait plus plaisir à part la branlette"

Et puisque s'imposer des limites ne semble pas faire partie de ses priorités, Alk agrémente cette activité solitaire d'une manière assez ... étonnante :

"Bouffez-moi l'anus pendant qu'j'me branle"

Mais rassurez-vous. L'obsessionnelle fellation n'est pas complètement oubliée pour autant :

"Suce ma putain de bite, salope"
"Suce mon tuyau de plombier"
"Sur ma bite je déverse du sirop d'érable"
"Suce ma bite, lèche mes boules"
"Suce ma putain de Néochrome-bite"

A noter également une belle tribune offerte à la pratique du coït anal :

"J'vais te faire connaitre le plaisir anal"
"C'est un désanussage, pas de lubrifiant"

Et puisque s'imposer des limites ne fait définitivement pas partie des priorités d'Alk :

"J'aiguise ma lame, j'déchire ta chatte"

shp2007-chap1_fig3-fra

Raison n°4 : La partition parfaite des invités, si on arrive à se convaincre que 1995 est un groupe qui n'a jamais existé.

-un Sidisid monstrueux, qui apparait sur 3 pistes différentes au total sur la galette.
- Zekwe Ramos, sur un story-telling de folie. Scénario digne des plus grands films hollywoodiens, twist final à couper le souffle, interprétations impeccables ... maintenant on veut le clip.
- 25G, un mec toujours opérationnel pour casser quelques gueules le temps d'un featuring.
- Idjil, Malason, et SKP2JV que pas grand monde ne connaissaient, qui ne marqueront pas forcément l'histoire, mais qui prennent quand même le temps de placer 2-3 phases pas piquées des hannetons ("le pénis a l'air plus gros quand c'est un ami qui t'encule").
- Joe Lucazz la Légende. Le mec est sortit de taule, et il a la dalle. En attendant l'album solo et la prochaine mixtape de Buffalo Soldiers, il vient prêter main forte à Atef. Et Joe Lucazz qui adopte le flow saccadé de Migos, il faut l'entendre pour le croire.
- Et enfin, le fameux remix de Mongoldorak : Sidisid et Zekwe fidèles à eux-mêmes, Zesau toujours aussi puissant, Jeff le nerf, qui, visiblement existe toujours, Aketo qui se lâche enfin un peu, 25G qui aime le boul d'Ayem, Bolo, toujours aussi violent, Neoklash, RCP, Kmase ... Gros casting, même si on doit déplorer l'absence de Canardo, qui avait pourtant enregistré un couplet, qui n'a visiblement pas été retenu.

Raison n°5 : Alkpote va bientôt quitter le rap-jeu, il faut en profiter à fond tant qu'il est là.

Ce n'est plus un mystère pour personne : La Dernière Valse sera le dernier album de l'aigle de Carthage avant sa retraite officielle. Et contrairement à pas mal d'acteurs du rap-jeu français, lui n'est pas remplaçable. Et même si son délire poussé se retrouve partiellement chez Sidisid, il faut bien se rendre à l'évidence : Alkpote est un OVNI, avec un univers complètement ravagé, qui n'a aucune limite. Profitons à fond de ses derniers coups d'éclat. D'autant qu'Atef a bien compris que ce qui plait particulièrement chez lui, c'est la mongolitude de son personnage, et la démesure de ses références. Résultat : il en sur-abuse dans l'Orgasmixtape, offrant au public exactement ce qu'il attendait.

Raison n°6 : La qualité des prods

DJ Weedim est doué. Si l'Orgasmixtape est aussi réussi, c'est en grande partie parce que la réalisation tient plus que bien la route. Épaulé par Sidisid et Dela, il sublime la performance d'Alkpote, en lui mettant à disposition l'écrin parfait : des prods assez sobres pour ne pas enfermer le rappeur dans un style, mais suffisamment travaillées pour le mettre en lumière. Autre bon point : les quelques prises de risques sont réussies. De l'ambiance camée planante de Libertin à la tentative acoustique de N'importe quoi, cette mixtape s'aventure sur des sentiers pas forcément battus sans jamais s'égarer.


Raison n°7 : Déjà 3 clips, dont 2 déjà mythiques, avec un peu de chance on en aura au moins 5 ou 6.

Crise d’épilepsie et foulard de chiennasse ... Alkpote traduit la folie de ses lyrics à l'image. Avec 3 clips déjà disponibles le jour de la sortie de la mixtape, on est en bon droit d'espérer au moins 5 ou 6 vidéos au total. Étant donné le nombre de morceaux potentiellement clipables sur la tape, il y a de quoi fantasmer : un clip à gros budget pour Dans le SAS, des petits bouts de pain dans celui de Egarer, un gros plan sur le visage de psychopate d'Alkpote quand il répète "p'tite sodomie, p'tite sodomie, p'tite sodomie" dans Libertin ... les possibilités sont infinies.

Raison n°8 : Plus de punchlines improbables en 17 pistes que dans toute la discographie de ton groupe préféré.

Le syndrome Heenok Beauséjour. Parfois, Alkpote raconte n'importe quoi. Des choses qui n'ont aucun sens, pas le moindre rapport avec le contexte, et qui viennent se poser là sans aucune cohérence. Le souci, avec Alk, c'est que ça fonctionne. Florilège de ces phases sans queue ni tête :

"J'nique des prosti-putes"
"Y'a que des T-1000, finis les T-800"
"Y'a pas de lézards verts et pas de chats noirs"
"J'rajoute du fromage sur mes ravioli"
"Où est Jack Lang ? Au Maroc ou en Thaïlande, à tourner sa langue 7 fois dans l'anus étroit de Laurent Fabius"
"J'écoute du Balavoine !"
"Ça me fait chier comme un laxatif"

Enterbay-Terminator-2-T-1000-Teaser_1361970933

Raison n°9 : Les backs d'Alk

L'un des détails qui tient à cœur à tout bon fan d'Alkpote : les fameux petits mots placés en fond à la fin de certaines mesures. Bien souvent, il s'agit simplement d'une redite du dernier mot prononcé. Exemple : "J'rêve d'un Mercedes (Mercedes !)" ; "Je souffre d'amnésie (amnésie !). Parfois, c'est également un simple auto-acquiescement ("exact" ! "c'est ça !"), ou un plus classique "Sucez !".
Mais de temps en temps, ce petit mot est une véritable valeur ajoutée, qui complète la phrase précédente, rappelant le concept de hashtag que tout utilisateur de twitter connait :

"T'es incontinent et tu souffres de constipation (merde !)"
"Comme Malcolm et Reese (Francis)"
"Non, ne me sucez pas, vous êtes folle Madame ! (Salope ! Salope !)"
"J'ai le coeur qui palpite et la bite toute dure (Zekwe : quoi, mais c'est quoi le rapport ?)"
"J'suis accro aux jeux vidéos (Super Mario !)"

A noter que ce back fonctionne aussi pour les invités ... ainsi, quand Jeff le Nerf s'auto-censure, Alk débarque derrière pour le dévergonder :

Tu donnes ta ch.... (ta shnek !)

malcolm-francis-malcolm-reese-img

Raison n°10 : Les associations de LGBT, la Licra, le Crif, et peut-être même la SPA risquent de monter au créneau.

Alkpote a du mal à accepter que deux hommes puissent s'emboiter :

"J'ai mal comme un chevalier Jedi quand je vois toutes ces pédales sur les chars de la gay-pride"
"J'déteste les pédés depuis les années collège"
"Appelez vos frères homosexuels, sur vos faces on vient cracher nos glaires."

Il a également pas mal de difficultés à se rapprocher de l'idéologie sioniste :

"Faut arrêter d'être trop gentil, ces sionistes gâchent nos moments de vie."
"J'veux m'exprimer en liberté, pas être censuré par des étrangers."
"On voit clair dans vos pratiques sionistes"
"A croire que j'vis pas en France, on dirait que j'habite à Sion"

Deux sujets très sensibles, tout particulièrement en ce moment, en France. Mais Alk n'est pas du genre à prendre des pincettes, résultat, si Manuel Valls en a marre de taper sur Dieudonné, il pourra se pencher sur l'Orgasmixtape. D'ailleurs, Atef en a une pour lui :

"J'danse ma dernière valse avec la femme de Manuel Valls"

Manuel_valls_Merde_quand_meme_israel_que_153511968_thumbnail



  • 13 thoughts on “Pourquoi l'Orgasmixtape est le meilleur compact disc de tous les temps

    1. Un genie, un grand homme ! Alkpote !
      Et tant que j'y suis a poster un commentaire, je lance une putain de bouteille de vodka polonaise a la mer, je recherche la mixtape Rencontre avec Joe. Merci de votre bonté.

            1. Je profite de ta generosite, y'a un bootleg Joe Lucazz du blavog qui a tourné vite fait mais le lien est mort, t'aurais pas ça sous la main par hasard ?

    2. Heure
      C'est pas alk qui a inventé le verbe desanusser hein
      Cf le desanusseur de montargis dans les guignols
      Mais bon c'est certainement le seul rapeur qui l'emploi alors gros haut pour lui

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *