sack

The Sopranos : quels acteurs pour le prequel ?

Lorsque Dominic West aka Jimmy Mc Nulty a évoqué l'idée d'un prequel de The Wire, on s'est tous dit la même chose : non, putain de bordel de merde, touchez pas au mythe. Heureusement, ce bon vieux Jimmy a balancé un argument imparable, suffisant pour annihiler tout espoir de voir un Prezbylewski à peine majeur en école de police :

mc nulty

Du coup, dans l'idée du "touche pas aux mythes", on a aussi pensé que ces enculés d'hollywoodiens pourraient nous pondre un préquel à The Sopranos. A première vue, ça parait beaucoup plus compliqué que pour The Wire, puisque James Gandolfini la légende nous a quitté. Et pourtant, si on veut réellement imaginer un prequel à la série de David Chase, nul besoin de Tony : il suffirait de centrer l'intrigue sur son père, Johnny Boy, ainsi que sur la jeunesse de Corrado, Livia, Paulie, et quelques autres anciens. Avouez que l'idée est alléchante.

John Francis "Johnny Boy" Soprano

Capo de la famille Di Meo, Johnny Boy est apprécié de tous, et particulièrement de son patron, Ercoli Di Meo. Ce prequel serait l'occasion parfaite pour creuser encore un peu plus la relation entre Tony et son père, et revenir sur les évènements qui ont traumatisé le petit T. au point de l'envoyer chez la psy quelques décennies plus tard.

Joseph Siravo étant blanc, il a vieilli depuis l'arrêt de la série, et n'est donc plus indiqué pour interpréter un Johnny Boy trentenaire. Avec quelques kilos en plus et un brin de maquillage, Matthew McConaughey pourrait remplir ce rôle, et représenter une plus-value incroyable pour la série. Pour un tel premier rôle, rien de tel que son aura, son jeu d'acteur exceptionnel, et sa sympathie auprès du public.

johnny boy

Corrado "Uncle Junior" Soprano

Pendant toute sa jeunesse, Corrado a été le second de Johnny Boy. Son rôle, déjà important dans la série, pourrait prendre encore plus d'ampleur avec ce prequel. Jalousie envers son petit frère, ascension dans la hiérarchie, relations avec Bobby Baccalieri Senior et Feech La Manna ... Tous les ingrédients sont là pour en faire l'un des personnages les plus intéressants de notre série fictive.

Dans The Sopranos, le Corrado jeune que l'on entrevoit dans les flashbacks est interprété par Rocco Sisto, un mec qu'on a vu dans Carlito's Way mais aussi dans Star Trek. Dans notre prequel, l'acteur le plus indiqué pour former un binôme de légende avec Matthew McConaughey s'appelle Cilian Murphy. Un coup de rasoir sur le crane, une paire de lunettes, et le tour est joué. Et puis, Cilian est parfait en mafieux, comme le prouve sa performance sublime tout au long de la première saison de Peaky Blinders.

corrado

Michele "Feech" La Manna

Avant de finir en vulgaire petit racketeur de jardiniers, Feech était une véritable légende du New Jersey. Ce prequel offrirait l'occasion rêvée pour raconter son arrivée en Amérique dans les années 50, le parcours l'ayant mené à devenir l'un des capo les plus respectés de la famille Di Meo, et les évènements qui l'ont conduit à être condamné à vingt ans de prison.

Dans la série, le "Young Feech" n'apparait à aucun moment, on ne connait que sa version old, jouée par le fabuleux Robert Loggia (le Franck Lopez de Scarface). Et pourquoi pas Federico Castelluccio, l'acteur qui interpretait Furio ? Le même (énorme) nez, la même corpulence, et bonus, l'accent d'immigré italien 100% naturel.

furio

Livia Soprano

Pour interpréter une mère complètement cinglée, rien de tel qu'une maman encore plus cinglée. Jane Kaczmarek (Loïs dans Malcolm) aurait pu parfaitement faire l'affaire si elle n'avait pas -déjà- 58 ans. Sofia Coppola en a quinze de moins, et possède ce petit air sournois qui conviendrait parfaitement au personnage. Et puis, qui de mieux que la fille de Michael Corleone pour tenir le rôle d'une femme de capo ?

livia

Peter Paul « Paulie Walnuts » Gualtieri

Paulie est l'un des personnages les plus drôles des Sopranos. Ce mafieux pourtant respecté de tous est le prototype du petit vieux bougon et bourru. Issu de la génération de Johnny Boy et Corrado Junior -avec quelques années de moins-, il serait parfait dans le rôle du second couteau, mandaté pour les passages à tabac et les assassinats. Garde du corps de Johnny Boy dès ses 17 ans, Paulie a gravit peu à peu les échelons, sans pour autant accéder au haut panier de la hiérarchie mafieuse. A noter également quatre années passées dans l'armée, ce qui, scenaristiquement, peut amener à pas mal de scènes fabuleuses : Paulie a du mal avec l'autorité militaire, Paulie détourne des armes de guerre, Paulie corrompt ses supérieurs ...

Tony Sirico, l'acteur campant Paulie, est un véritable ex-mafieux, associé à la celèbre famille Colombo, et condamné à 4 ans de prison en 1971. Pour reprendre son rôle, il nous faut donc un véritable acteur-mafieux. Giovanni Venosa, camoriste connu pour son apparition dans Gomorra, est le candidat idéal ... à condition de faire réduire sa condamnation à 14 années de réclusion pour extorsion et racket (et de lui coller un accent américain véritable).

paulie

John « Johnny Sack » Sacramoni

Un mec qui a longtemps été le second de Carmine Lupertazzi, ce qui n'a jamais semblé lui poser souci, et qui a toujours œuvré pour l'entente entre son clan et celui des Soprano. Un point intéressant à raconter dans ce prequel : sa rencontre avec sa femme, Ginny.

Pour interpréter ce jeune Johnny Sack, il nous faut un acteur avec des belles poches sous les yeux, un nez volumineux, de grandes oreilles, et une mâchoire carrée. Corey Stoll (House of Cards, The Strain) est donc désigné d'office.

sack

Phil Leotardo

L'ancien capo de la famille Lupertazzi a mangé vingt ans de prison dans les années 80. Avant ça, il était connu pour avoir mené à bien 27 assassinats, et était, un peu comme son boss, peu enclin à négocier avec la famille Di Meo / Soprano. Il serait un antagoniste parfait pour les premières saisons de notre série-prequel.

Difficile de trouver un jeune loup à la hauteur de Franck Vincent la légende. Du coup, plutôt que de chercher un véritable talent, concentrons-nous sur ces sourcils qui caractérisent si bien notre ami Leotardo : Justin Baldoni ferait l'affaire. Qui est Justin Baldoni ? Un mec qui enchaine les petits rôles dans des séries minables. Un CV un peu léger pour briguer un rôle dans une série si prestigieuse mais ... qui s'intéressait à James Gandolfini avant les Sopranos ?

franck vincent

Tony Soprano

Parce qu'un prequel sur la vie de Johnny Boy et Corrado Junior sans jeter un oeil à l'enfance de Tony, ça n'aurait aucun sens. L'occasion parfaite pour revenir sur tout ce qui a façonné le psyché si torturé du Tony que l'on connait, le cheminement qui l'a amené à comprendre les activités de son père, le traumatisme du doigt tranché à la boucherie Satriale, sa relation particulière avec sa mère, Janice, et les autres membres de la famille ...

Pour succéder (ou plutôt précéder) à James Gandolfini, il nous faut un gamin avec des bonnes joues : Ryan Malgarini, un petit boy qui a démarré en tournant des pubs à l'âge de 5 ans avant de finir chez Disney. Bon, il commence à être un peu grand pour jouer le rôle d'un gosse, mais là tout de suite, j'ai pas mieux.

tony

Bobby Baccalieri Senior

Le père de notre Bobby fan de trains électriques était un soldat de Johnny Boy, réputé pour sa propension à tuer sans poser la moindre question ni tortiller du cul un seul instant. "The fuckin Terminator in that respect", comme le dit d'ailleurs Tony dans la saison 3.

Parce qu'ils ont cette même dégaine improbable, et parce qu'il n'y a décidément pas assez d'acteurs de The Wire dans ce papier, le Young Burt Young sera James Ransone, aka Ziggy Sobotka, le mec qui fait pillave un canard avec un collier en diamant dans la saison 2.

bobby

Hesh Rabkin

Hesh conseille la famille Soprano et ses associés depuis la préhistoire. Bien qu'il n'ait jamais eu un rôle véritablement prépondérant dans les six saisons des Sopranos, il pourrait prendre une dimension plus importante dans cette série-prequel, et ouvrir des liens intéressants avec la mafia juive.

Pour jouer Young Hesh, il nous faut un acteur juif. Pas difficile à trouver, me direz-vous, mais la moitié de l'Occident étant antisémite, c'est une remarque qu'il convient de ne pas faire. Du coup, pour redorer l'honneur juif, rien de tel qu'un homme prestigieux. Pas simplement un acteur, non, il nous faut quelqu'un occupant une fonction importante :

hesh

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *