Capture-d’écran-2014-10-10-à-16.55.09-1024x492

Les 10 meilleurs « all stars remix » du rap français en 2014

Capture-d’écran-2014-10-10-à-16.55.09-1024x492

Le principe du « all stars remix » est simple, et remonte à la préhistoire du rap. En gros : prendre un morceau existant, rallonger ostensiblement la durée de l’instrumental, et inviter tous ses petits copains à venir pousser la chansonnette. Cette pratique, fréquente chez nos amis ricains, tend à se démocratiser chez nous, particulièrement cette année, et comme vous allez le constater en parcourant cette liste, particulièrement dans le 91.

Le meilleur de l’année : Touché-Coulé Remix

L’hôte : Cokein
Les invités : Canardo, M.O et Tony (La Comera), Hype, Juicy P, Ol Kainry, Bassirou, Kozi
Le MVP : Tout le monde est tellement haut sur ce remix qu’il est difficile de choisir une performance plus exceptionnelle que les autres. Par amour du Grand Banditisme, citons Hype, l’un des rappeurs les plus sous-cotés de l’hexagone : schéma de rimes redoublées pour les amoureux de la technique, flow maitrisé à la perfection, et clip en short, dans le plus grand des calmes.
La punchline : « Méfie-toi de mon petit corps de lâche » (Canardo) –bon, c’est pas la punchline de l’année, mais avec mes 70 kilos tout mouillé, elle m’a particulièrement ému-
Le mec qu’on aurait bien aimé entendre : Face à un tel casting, pas facile de tenir la comparaison. En plus de savoir kicker, il faut également pouvoir s’adapter au style très rue des autres participants. Gradur semble tout indiqué, lui qui ne rechigne jamais à participer à un remix. D’autant qu’il a déjà croisé le fer avec Juicy P et Kozi, ce qui nous fait une transition parfaite avec le prochain morceau de la liste.

Le plus gros casting : Click Click Paw Remix

L’hôte : Juicy P
Les invités : Gradur, Mac Tyer, Rim’K, Grodash, Jack Many
Le MVP : On aurait tendance à dire Juicy P, qui fait une entrée hyper nerveuse, mais sur ce son, c’est lui qui invite, et il se doit donc de laisser le trône à un invité. Question de bonnes manières. La couronne revient logiquement à Gradur, qui lâche lui aussi un couplet très énergique : « suce mon flow, suce mon bob, suce mon équipe » … le boug sait ce qu’il veut, et il sait comment le demander.
La punchline : « J'pousse la chansonnette comme Carla Bruni » (Rim’K)
Le mec qu’on aurait bien aimé entendre : Niro, un mec qui compte déjà une bonne centaine de featurings à sa discographie, et qui aurait parfaitement sa place ici, étant donné qu’il a déjà collaboré avec tous les artistes présents sur ce remix.

 

Le plus Grignyfornien : Click Click Paw Neo Gang Remix

L’hôte : Juicy P
Les invites : Jack Many, Tony et M.O (La Comera), Skinny Troy, Ketokrim, Cokein, Mossda & Don Diega
Le MVP : Puisqu’un remix ne suffisait pas, Juicy P relance la machine avec ses petits copains de Grigny. Là aussi, on pourrait l’élire MVP du remix, mais citons plutôt Skinny Troy, dit Castor Troy, l’un des membres-fantômes de la LMC Click. Un mec qu’on n’entend pas tellement souvent, pour la simple et bonne raison qu’il n’en a pas grand-chose à foutre du rap.
La punchline : « Si l’homme descend du singe, le singe descend de sa branche / Tu l’as vu sortir de l’hotel, elle descendait surement de ma breuch » (Mossda)
Le mec qu’on aurait bien aimé entendre : Pour aller au bout du concept, il aurait fallu doubler –voire tripler ou quadrupler- la durée du morceau, et inviter TOUS les rappeurs de Grigny : Myssa, D.O.Z, Gizo Evoracci, Skeem, Doyen OG

Le plus magnifiquement mongol : Mongoldorak remix

L’hôte : Alkpote
Les invités : Sidisid, Zekwe, Zesau, Jeff le nerf, Aketo, 25g, Bolo, Neoklash, Rcp, Kmaze
Le MVP : Le truc drôle, sur ce remix, c’est qu’Alkpote a forcé tout le monde à reprendre son flow saccadé façon Migos. Une vraie bonne idée, qui nous permet d’entendre Jeff le Nerf ou 25G rapper de manière complètement hachée, un truc qu’on n’aurait même pas osé imaginer. A ce petit jeu, c’est Sidisid qui s’en sort le mieux, forcément : reprendre les Migos, c’est son dada.
La punchline : « J’écris, j’produis bêtement : Alain sous-skonk, Jean-Jacques Gol-mon » (Zekwe Ramos)
Le mec qu’on aurait bien aimé entendre : Sur ce casting hyper-éclectique, on aurait pu imaginer un autre canasson de l’écurie Neochrome (Jason Voriz ou Seth Gueko, par exemple), mais sur un concept aussi mongol que Mongoldorak, rien de mieux qu’un rappeur en total contre-emploi : Akhenaton. Vous l’imaginez, avec son accent et ses textes au savon, rapper comme les Migos ? Ce serait absolument horrible. Et donc parfait.

Le plus chti : Guns, Drogue, Money

L’hôte : Baltaz
Les invités : NVR Boyz, Rimkhana, Slimane, Yanis, ZKR, Gradur, M16S, Mad.
Le MVP : Pour qui n’a pas le nez dans la nouvelle scène rap du 59 (c'est-à-dire : 60 millions de français), le seul nom connu de la liste, c’est Gradur. D’ailleurs, la moitié des rappeurs présents ici n’a pas la moindre discographie. Pourtant -et c’est bien ce qui est impressionnant- ils sont tous super forts. Mention pour Rimkhana (à 2’30), un mec qui rappe avec une casquette Lacoste, en 2014, sans la moindre pression.
La punchline : « C’est le monde à l’envers, on va au code en véhicule » (ZKR)
Le mec qu’on aurait bien aimé entendre : Dans ce grand méli-mélo de Nordistes, une pensée pour Krilino, un Lillois qui n’a pas encore l’âge de voter pour Martine Aubry, mais qui découpe déjà pas mal de monde quand il entre en cabine.

Le plus green : Grinder Remix

L’hôte : DJ Weedim
Les invités : Sidisid, Aketo, Ksa, Nathy, Boss, Belabeu, Wacko, Millionaire, Infinit, Alkpote.
Le MVP : Alkpote se fait attendre pendant presque 6 minutes, mais quand il débarque enfin, on comprend que ça valait le coup. Sur le thème de la fumette, qu’il maitrise comme personne, le meilleur rappeur du monde s’éclate à placer les images les plus improbables : « j’ai de l’herbe fraiche et des Kinders Délice », « j’roule avec des dealers d’épice », « j’échange des lovés en verdure » …
La punchline : « J’suis le Jean-Pierre Coffe du rap, en version hétéro et plus méchant » (Sidisid)
Le mec qu’on aurait bien aimé entendre : Nessbeal, véritable spécialiste des herbages, aurait pu nous servir un superbe couplet dans le pur style du mythique Amnezia.

 

Le plus « génération années 90 » : Soldat Remix

L’hôte : Busta Flex
Les invités : Zoxea, Kool Shen, Lord Kossity
Le MVP : Certainement pas Lord Kossity, qui a bien du mal à poser dans les temps. Certainement pas Kool Shen, qui rappe encore comme en 1997. Fatalement, le meilleur invité de Soldat Remix est donc Zoxea, par K.O.
La punchline : « J’ai largement passé l’âge » (Kool Shen). La phrase n’est pas terminée (il parle de recevoir des conseils de la part de petits, si j’ai bien suivi) et ces quelques mots sont complètement sortis de leur contexte, mais lâchés comme ça, ils sont terriblement véridiques.
Le mec qu’on aurait bien aimé entendre : SALIF. SALIF. ET ENCORE SALIF. SI VOUS VOULEZ JOUER SUR LA FIBRE NOSTALGIQUE DES VIEUX FANS DE FOR MY PEOPLE, FAITES LES CHOSES A FOND ET FAITES REVENIR LE BOULOGNE BOY. MEME POUR UN SEUL COUPLET. MEME POUR UNE SEULE MESURE.

Le plus westeux : Yeah Moggo (91 Super Thugz Remix)

L’hôte : Grodash
Les invités : Smoker, Juicy P, Jack Many, Maestro, Malcolm Fik's, Myssa, La Karabine, Popo, Alkpote, Zekwe Ramos, Steve Austeen.
Le MVP : Myssa, le Grignyifornien. Rien à voir avec Mysa, le mec qui considère Kaaris comme un envoyé de Satan, voire même comme un sorcier à l’influence démoniaque.
La punchline : « Précis comme une vasectomie pour tes petites corones » (Zekwe Ramos)
Le mec qu’on aurait bien aimé entendre : Freko Ding, l’essonnien le plus rare du game. Qu’il aurait été beau d’entendre sa voix rocailleuse sur des sonorités si westeuses !

Le plus long : 11’43

L’hôte : Mister You
Les invités : Al Bandit, Lacrim, Nessbeal, Brulé.
Le MVP : Mister You est étrange. Tout le rap français attend un retour de Nessbeal depuis 3 ans. Il accepte enfin de poser un couplet sur l’album Le Prince, un véritable événement, un featuring qui pourrait faire du bruit … et You le colle en plein milieu d’un morceau de 12 minutes, quelque part entre Lacrim et Brulé. La meilleure façon de rendre son apparition anecdotique. Triste, d’autant que Nessbeal livre une fois de plus une prestation de très haut vol.
La punchline : « Le rap commun c’est pas vraiment le truc tah Audrey Pulvar / Mon point commun avec Natasha, c’était mes chicots de devant » (Mister You)
La meuf qu’on aurait bien aimé entendre : Isleym, qui est à Nessbeal ce que Tic est à Tac, aurait été absolument parfaite sur ce genre d’ambiance un peu tristounette, avec mélodie au piano et chœurs en arrière-plan. Elle aurait apporté un peu de musicalité au milieu de ces rappeurs crapuleux, et aurait même servi une petite leçon de flow à certains d’entre-eux.

Le plus punchlinesque : Histoire 2 Remix

L’hôte : Zekwe Ramos
Les invités : Alkpote, Nakk Mendosa, Black Brut, Dixon, S.pri Noir, Alpha Wann, Taipan.
Le MVP : Alkpote est, comme toujours, extraordinaire, mais laissons-en un peu aux autres, et rendons hommage au couplet tout en punchlines de Nakk Mendosa, et cette comparaison fabuleuse entre  « les petits qui se tuent à internet » et un hybride Steve Jobs / Guy Georges.
La punchline : « Pendant le cuni, j’te mords la schnek » (Alkpote)
Le mec qu’on aurait bien aimé entendre : Dans ce concours de punchlines marrantes, Orelsan n’aurait pas fait pale figure, et ça aurait été l’occasion d’enfin l’entendre ferrailler avec Alkpote au petit jeu du « qui parlera le plus de sa bite dans son couplet ? ».

 



  • One thought on “Les 10 meilleurs « all stars remix » du rap français en 2014

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *