Y'a surement un truc à dire sur l'évolution des pochettes, les couleurs de plus en plus vives, le visage d'Ali de moins en moins fermé, etc, mais là j'ai pas le temps.

On a pu écouter en exclu le nouvel album d'Ali, et il est excellent

Pouvoir écouter un troisième album solo d'Ali me semble miraculeux.

J'avais déjà eu beaucoup de mal à croire à la sortie du Rassemblement, il y a 5 ans. Et puis, l'album s'est finalement retrouvé dans les bacs ... plus ou moins. Entre les soucis de distribution et les reports, trouver un exemplaire disponible relevait d'une véritable volonté de soutenir l'artiste et le label. Et s'approcher du millier de ventes dès la première semaine était un petit exploit, compte tenu de la taille des obstacles à franchir. A l'époque, j'ai -peut-être naïvement- cru que ce lot de 14 pistes serait sa dernière livraison. J'avais toujours une petite lueur d'espoir, mais aucune illusion : je n'imaginais pas Ali repartir pour un nouveau un marathon, et se coltiner à nouveau toutes les difficultés inhérentes à la mise en bacs d'un album -en plus de la création du contenu, évidemment-.

Chaos et Harmonie a été, pour moi, une œuvre incroyablement marquante. Il est, à mon sens, l'un des albums les plus sous-estimés de toute l'histoire du rap français. Beaucoup sont passés à côté, ou l'ont simplement traversé sans s'en imprégner. Pour ma part, il a été beaucoup plus qu'un simple CD : il m'a accompagné pendant des années, et comme un bon livre de chevet, a contribué à nourrir un long cheminement spirituel. Dans mon petit classement personnel des albums de rap français, j'irai même jusqu'à dire que Chaos et Harmonie a sa place sur le podium. C'est dire à quel point il m'a marqué.

C'est dans ce contexte que j'attendais Le Rassemblement. J'avais été déçu. Ali était toujours très bon, n'avait en rien travesti son message, mais musicalement, ça me parlait moins. J'ai aimé cet album, je l'ai beaucoup écouté, mais il ne m'a pas réellement marqué. Je n'ai pas trop su dire pourquoi. Sa couleur musicale, peut-être. Le Rassemblement était moins sombre que Chaos et Harmonie. Trop ... positif. Drôle de reproche. Peut-être aussi que mon état d'esprit n'était pas le même que 5 ans plus tôt. Et puis, comme souvent, quand on place trop d'attente sur un disque, on a moins de chances d'être satisfait.

J'ai donc abordé l'écoute de Que la paix soit sur vous avec beaucoup de détachement. J'ai vu cet album comme un bonus, une nouvelle possibilité d'écouter Ali sur un long-format. Que ce soit extraordinaire ou non, peu importe. Apprécier à fond le plaisir de l'écoute, le temps que ça durera.

Y'a surement un truc à dire sur l'évolution des pochettes, les couleurs de plus en plus vives, le visage d'Ali de moins en moins fermé, etc, mais là j'ai pas le temps.
Y'a surement un truc à dire sur l'évolution des pochettes, les couleurs de plus en plus vives, le visage d'Ali de moins en moins fermé, etc, mais là j'ai pas le temps.

Si je devais tirer une conclusion hâtive, je dirais que ce troisième opus solo est, certes, un cran en-dessous de Chaos et Harmonie, mais qu'il est aussi et surtout bien meilleur que Le Rassemblement. Dans le fond, il n'y a pas énormément de différences : Ali reste Ali. Spiritualité omniprésente, gros travail lyrical, flow monocorde, prods intemporelles, et toujours ces scratchs au refrain ... Si on a aimé le Ali des dix dernières années, on aimera le Ali 2015. Et vice-versa. Pourtant, on note de nombreux efforts pour se renouveler : ce flow, justement, est -par moments- moins linéaire ; musicalement, ensuite, on est parfois surpris, dans le bon sens du terme : je ne suis toujours pas remis de ces solos de guitare électrique. Car oui, je vous jure que c'est vrai : il y a des solos de guitare électrique sur cet album. Il faut l'entendre pour le croire.

Mais la grande et belle surprise de Que la paix soit sur vous, ce sont les featurings. Exs, Hifi, Le Rat Luciano. Depuis la retraite jamais annoncée de Salif, je croyais ne plus jamais entendre sur disque la voix d'Exs, un mec qui, malgré un album solo en 2007, a toujours été un membre de Nysay avant tout. Quel plaisir de l'entendre rapper encore ! Sur On ne s'oublie pas, il s'adapte forcément aux thèmes chers à Ali : Exs parle de La Mecque, de paix intérieure, et de l'aspect éphémère de nos vies terrestres. La combinaison, pas forcément évidente naturellement, fonctionne à merveille, et ce titre est un vrai moment fort.

Ali / Hifi, c'est beaucoup plus évident. Énième collaboration, énième réussite. A la mesure de ses apparitions de plus en plus sporadiques, on a tendance à laisser Hifi disparaitre de la mémoire collective du rap français. On a beaucoup à y perdre. Sur Innocence, il fait ce qu'il sait faire de mieux : rapper mieux que quiconque. Je paierais cher pour l'entendre un peu plus souvent, voire, même, si l'utopie est permise, pour écouter un Rien à Perdre Rien à Prouver Volume 2.

Ali / Le Rat Luciano, c'était la surprise du chef. Même avec toute l'imagination du monde, je n'aurais jamais osé penser à cette combinaison. J'avais un peu peur, Le Rat a été très grand, mais ses dernières performances m'avaient laissé une sale impression de "mec, arrête-toi avant de trop effriter ta légende". Et bien croyez-moi : sur Reflexion, on retrouve Le Rat des grands jours. Son couplet est absolument brillant. J'irai même plus loin : c'est un vrai petit bijou. Et puis, il faut saluer la performance : Le Rat est l'auteur de la SEULE vulgarité de tout l'album : il réussit à placer le mot "couille". On imagine le tiraillement intérieur vécu par Ali avant d'accepter de ne pas censurer Le Rat.

Copyright : Mascariano Gfx
Copyright : Mascariano Gfx

Malgré le manque de recul nécessaire à la véritable analyse de Que la paix soit sur vous, je crois pouvoir dire que l'on est face à un grand album. Les appréciateurs du style -particulier, j'en conviens- d'Ali seront aux anges. Les autres passeront leur chemin. Il faut être prévenu avant de s'attaquer à son œuvre, très religieuse, parfois mystique, et bourrée de références qui rendent ses textes très compliqués à aborder pour le profane. Je ne sais pas si Ali a réellement une spiritualité extrêmement forte -nul, ici-bas, ne connait le contenu des cœurs-, mais il a, en tout cas, une capacité incroyable à la transmettre. Puisse-t-il continuer à le faire, encore, et à abreuver nos esgourdes, nos méninges et nos esprits.

Et achetez l'album quand il sort, faites pas les rats.

7 thoughts on “On a pu écouter en exclu le nouvel album d'Ali, et il est excellent

  1. Le dernier album d'Ali m'avait beaucoup déçu, le jazz c'est vraiment pas mon délire. Je vais écouter celui-ci du coup, merci Genobilly.

  2. Merci pour l'article de qualité en espérant que l'album d'Ali soit de la même trempe !Chaos&Harmonie était d'un bon niveau et la déception fut grande a l'écoute du Rassemblement qui était nullisime ,alors je veux être sur du coup avant d'acheter ce nouvel album!!

  3. tiens en parlant d'Ali, Lunatic toussa
    vous qui aimez la trap, le chopped'n'screwed, le purple drank et toutes ces merdes sudistes, vous avez du kiffer le dernier Booba ? 'fin moi j'ai adoré en tous cas, je me le suis passé en boucle, toute la semaine dernière !

  4. Sérieux ton article et juste excellent car j'ai eu les mêmes resentis que toi ( guitare , le rat Luciano...) moi qui écoute pratiquement que du Ali a 33 ans j'ai évoluer et grandit en même temps que Ali ...en qu'elle que sorte un grand frère pour moi ... Que dire a part qu'il a une plume d'or .. sur ce que la paix soit sur vous ... Les vrais savent ... yb lille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *