Clone_X-La_Licorne-WEB-FR-2015-00

Ride, chimères et bibine | Clone X - La Licorne

clonex_12


Certaines voix ne semblent trouver de force que dans la régression. Ayons l'amour des belles choses et ne boudons pas notre plaisir : ces derniers temps, le rap français va très bien. Du haut de la pyramide au bas du caniveau, toutes les fourmis s'agitent. Et souvent, cette dynamique de mouvement, de créativité, d'évolution est bénéfique pour toute la fourmilière. Ces derniers mois, on a donc vu des artistes qui évoluaient en sous-marins depuis des années apparaitre un peu plus dans la lumière, à des échelles différentes.

Le grand panthéon de la ride française, a semble-t-il décidé de s'impliquer d'avantage dans la musique. Sortir de l'ombre sans chercher a briller, voila a quoi ressemble cette partie d'échecs. Metek semble avoir réussi cette transition avec Riski et Matière Noire, deux projets dont on a beaucoup parlé -à juste titre. Mais dans cette grande famille, naviguent d'autres poissons tout aussi singuliers : Joe Lucazz (No Name), Jeune LC, Bigg Meuj, Bang Bang (Delirium / Au bout de ma ride) et les Clones X, que vous avez peut être déjà entendu sur l'album Peplum de Butter Bullets.  Le temps passe si vite : il y a déjà 3 ans, vous avez pu lire notre interview des Clones X. En 2015, les Clones reviennent avec un nouveau projet : un nouvel album (sur leur label Relax Music) sobrement nommé La Licorne. 13 titres, une magnifique cover pleine de couleurs et au menu, comme d'habitude, des saveurs de toute sortes.

"Même si les rues sont sales, on fait des tracks en sucre."

Le doux sample sur le prod de Yallah ouvre le bal avec énergie, histoires de rappeler que Mooky et Koikou sont toujours aussi habiles une fois en cabine. Petite invitation qui fera surement plaisir aux anciens, les Clones ont invité Ill sur L’œil de l'empire, qui fait office de single. Dans une ambiance plus funky, la sucrée Dernière Ballade ( avec D.S.L) et 2.0 Tismé font honneur aux douces créatures de belle manière. Thème que Mooky aura d'ailleurs l'occasion d'approfondir avec brio sur un morceau solo de haut vol, l'hypnotisant Lucky Boy.

Dans leurs précédents projets, la vie nocturne occupait une grande place dans la musique des deux frères. Sur La Licorne, le liquide n'est pas en reste : deux gros titres nous rappellent que les jumeaux sont très doués dans les récits de ride mouvementées. L’excellent banger Mauvais avec Grain De Caf est taillé pour les clubs, et on rêverait de voir les jumeaux jouer ce titre sur scène #OriginalAlcoolMauvais. La clef fait elle aussi partie des meilleurs chansons de l'album.

"La ride ouvre toute les serrures"

L'alchimie entre les jumeaux est toujours aussi bonne et il n'y a aucune raison pour qu'elle se perde avec le temps. Comme le bon vin, les Clones s'améliorent avec le temps. Mais on ne devine jamais vraiment la finalité de leur poursuite. Une femme ? Une chimère ? La déesse de la ride ? Ou peut être un peu de  lumière, tout simplement.

Pour écouter le projet, il n'en vous en coutera que 4 petits euros via iTunes, une broutille. Longue vie aux Clones et vive la ride.

http://www.theclonex.com/



  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *