Cover

Bootleg: Kaaris - Cocody Trap!!!

Bootleg réalisé par: Crem / Cover: Thomas / Texte: Napoléon LaFossette

Nous sommes en 1980 lorsque Seydou Koné, du haut de ses 27 ans, quitte les Etats-Unis la tête basse et le moral miné. Cet ivoirien qui avait toujours rêvé de l’Oncle Sam a réussi à y décoller quelques années plus tôt, en 1976. Des rêves pleins la tête, l’homme pensait y découvrir le succès dans le monde de la musique, dans ce reggae qu’il a tant écouté et pratiqué. Hélas, ce ne sont qu’échec dans les études, petits boulots mal payés et froideur des hivers newyorkais qu’il a récolté. L’homme se sent seul sans ce disque qu’il aimerait tant réussir à enregistrer et publier pour s’infiltrer dans les transistors du monde entier.

Arrivé à l’Aéroport International d’Abidjan, celui qui chante sous le nom d’Alpha Blondy file au nord de la ville, vers la commune de Cocody. Il compte y pour passer quelques jours chez un ami d’enfance qui croyait autant que lui en son rêve. Alors qu’il ère dans les rues, pensif, en direction de l’habitation de cet ami, il croise un être haut comme trois pommes, âgé d’à peine quelques mois mais qui marche déjà le torse colossal et bombé comme un Kirikou sous créatine. Apparemment assez malin pour déjouer la vigilance de sa mère, le marmot se balade en ne criant qu’un seul mot, façon Hodor. « ZONGO. ZONGO. ZONGO LE DOZO » bafouille le bébé barbu. Intrigué par cette rencontre et fatigué de ne pouvoir cracher toute son omniprésente frustration depuis tant de mois, Seydou décide de s’adresser à ce bébé.

Il lui explique tout. De la beauté et la cruauté de l’Amérique, à l’abattage de poulet qui lui a permis de gagner quelques clopinettes au Texas, en passant par la grandeur de la musique et l’importance de croire en ses rêves sans jamais les lâcher. Subjugué par cet rencontre, Alpha Blondy part requinqué vers chez son ami, son esprit délivré de la frustration, son inspiration plus présente qu’elle ne l’a jamais été. Une rencontre capitale qui lui inspirera quatre ans plus tard le titre de son deuxième disque, celui d’après l’arrivée tardive mais effective du succès : Cocody Rock.

Ce bébé, depuis, a bien grandi. Et il n’a jamais oublié les mots de cet homme croisé un jour au bord d’une route alors qu’il partait en vadrouille à la quête d’un peu de lait de chatte. Croire en son étoile, qu’importe les épreuves et qu’importe le temps que met à arriver le succès. Toujours être méthodique lorsque l’on abat des poulets. Aimer l’Amérique et la musique qu’elle apporte.

Alors, en hommage à cette rencontre et à ce qu’elle a généré chez l’un comme chez l’autre, nous vous offrons ce bootleg portant le nom de la ville de naissance du grand Zongo le Dozo aka Kaaris. Voici "Cocody Trap" pour vous, réunion des plus beaux cassages de nuques offerts par K2a hors de ses projets personnelles. Joyeuse écoute.

TELECHARGER

Cover



  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *