loas 2

L.O.A.S : Trop bête pour un monde trop subtil

« Tout me fait rire ». Titre doux-amer, goguenard. Provocateur. « N.D.M.A » avait la brutalité rauque jusqu’au bout du titre, caché dans les points rageurs qui découpait ce nom de drogue fantasmée, colérique. Ici, il n’est plus vraiment de combattre, mais de se laisser porter par des flux contradictoires, qui font sans cesse revenir à un point de […]

majster

MAJSTER est le plus grand album de l'année 2016

Un jour d'été en Haute-Savoie, je me suis rendu chez un pote à moi qui avait UTorrent avec une idée précise en tête : qu'il me télécharge Convictions Suicidaires. Le clip de "Dangeroots" tournait un peu à la télé, et ce mec au flow heurté me donnait l'impression d'être un homme beaucoup plus intéressant et […]

youno

Méthylamine : l'insolent rap d'apprentissage de Youno

Lendemain de la Fête de la Musique difficile ? Choc thermique entre le glacial début de mois et l'irradiant début d'été ? Baccalauréat qui tape encore sur le système nerveux ? L'organisme peut parfois sembler être affaibli, et alors là l'auditeur de rap français se saisit de son plus grand courage, ouvre avec détermination sa […]

nakk top 50

Top 50 : Nakk Mendosa

Soit autant de (bonnes) raisons de se (re)plonger dans l'oeuvre de l'artiste le plus humain, et donc logiquement le plus sous-estimé du rap jeu. 50) Jour férié : Parce que le son tue, et parce que faire un son qui tue avec Brasco au refrain est un acte de sorcellerie pure. 49) Nakk Q : […]

Eau-Max-back

TripleGo : Lana del Rey, les Indiens et le rap conscient | Interview et chronique

"Eau Max" de TripleGo est peut-être le meilleur projet de rap conscient depuis bien longtemps. Que les haters calment leur haine, les arguments seront présents en nombre, et la conclusion sera implacable. Sorti le lundi 14 mars, le 12 titres du duo montreuillois composé de Sanguee et de MoMo Spazz possède la densité de l'album-somme, […]

leschimistes

Les Chimistes : Voyage au bout de l'idiocratie

"Narnia c'est juste un délire, libre à l'auditeur d'interpréter le morceau comme bon lui semble. Il peut y avoir un côté pessimiste et sombre, mais c'est pas une volonté de départ, c'est un constat. Il y a des images dans le texte, à vous de les comprendre ou de passer à coté."

Nusky Vaati

Nusky, chronique tardive d'un EP d'hiver

La mélancolie. De SCH à PNL, de Jorrdee à Rufyo, le rap français a semblé trouver sa force motrice la plus innovante dans le regard humide, lucide et donc désabusé vers le passé, vers le fini, délaissant alors les préoccupations mercantiles les plus caractérisées pour des considérations morales, presque éthiques. Même Booba, "j'dépense encore de […]

hyacinthe 3

Hyacinthe, entre 0.9 et Justin Bieber | Chronique de Sur la route de l'Ammour 2

Deux ambiances, deux atmosphères. L'une étouffante, épileptique, urbaine, grise, moite, aux vapeurs d'alcool et de drogues, semblant vomir une bile âpre, celle des enfants dépressifs qui regardent la mort en face. L'autre, bucolique, chantante, féminine, érotique certes, mais désabusée, amusée, moqueuse. Et au milieu, le dénominateur commun de ces deux mondes a priori antinomiques : […]

sch captchamag

Sch, l'avènement du rap déterministe

Toujours se méfier des idées reçues est une phrase lourde de sens dans le rap français. Quand ceux qui s'auto-proclament rappeurs conscients, garants d'un " réalisme-ghetto" ne sont que des phénomènes de foire égrenant le chapelet de leurs doléances avec frénésie et force putasseries, les rappeurs les plus acides, les plus acerbes mais surtout les […]